La lettre à Lulu
Lulu 81 - juillet 2013

21, vl’a les flics. Sécu par dessus tête


Une bande organisée prend le contrôle de la ville. Offensive en 21 points. Proc, pros de la procédure et de la répression proactive de proximité, tous pro-mobilisés !


Avant, tout le monde avait la trouille. Grave. Bleue. Viscérale. Mais c’est fini. Vive le CATTP, le « Contrat annuel territorialisé de tranquillité publique ». À peine inauguré, l’insécurité recule illico jusqu’au-delà des frontières de la ville et des échéances électorales.
On avait déjà les « contrats locaux de sécurité » triannuels qui étaient paraît-il très bien, faisant collaborer justice, polices nationale et municipale pour appliquer la tolérance zéro et éradiquer l’incivilité qui tague des trucs illisibles au pied de l’immeuble et écrase les chaussons de Mémé quand elle monte dans l’bus. Non, sérieux, selon l’adjoint à la police municipale, Gilles Nicolas, ces contrats ont bien servi à traiter les incendies de poubelles. Mais malgré les discours officiels disant que c’était formidable, en fait, ça l’était pas. On a trouvé plus performant.

Bande organisée

Le contrat nouveau allie toujours le parquet, le commissariat, les CRS et les municipaux en uniforme, mais en plusse mieux. Cette fois, c’est de la frappe chirurgicale. Avant, il fallait regarder partout. Désormais vingt-et-un spots qui craignent ont été sélectionnés, des « sites où les habitants expriment au quotidien une demande forte de sécurité et où les pouvoirs publics ressentent le besoin d’une action partenariale renforcée ». Tous les quartiers populaires sont représentés, partout où on se bricole des vies de survie et d’expédients, où les minimas sociaux font des horizons bouchés. En tout « 21 micro secteurs » qui déclinent leurs problèmes spécifiques : « Pas tout un quartier, juste une rue, un groupe de halls, une place publique (...) où beaucoup de choses se font, avec la participation des habitants », explique Gilles Nicolas à la conférence de presse le 18 avril aux côtés du préfet, de son dir’cab, du super commissaire directeur départemental de la sécurité publique et de la procureure. Oh, ça n’a l’air de rien, mais c’est un truc unique en France. Dans la ville du Premier ministre, faut montrer qu’on innove.

Et gare à ceux qui ne filent pas droit : protection judiciaire de la jeunesse, services sociaux, associations de prévention et tous ces empêcheurs de traîner en rond ont été priés de rallier le gang. Fini de rigoler. Aujourd’hui, il n’y a qu’une ligne : celle du résultat. On sort le bâton, on rentre dans le lard et on vide les cages d’escaliers. Adresses, tronches, pedigrees, etc., les fiches rédigées pour le CATTP déterminent, pour chaque micro secteur, des objectifs opérationnels et des actions à remplir.

Music-halls

Quant au « suivi opérationnel des actions coercitives » du CATTP, il sera validé chaque mois par une cellule qui rend compte à son tour à un comité de pilotage composé du maire, du préfet et du proc’. Les jours des squatteurs d’immeubles sont comptés ! Cette cellule a rameuté le gratin du répressif. Dans ses rangs, la police judiciaire, la police de l’air et des frontières et même les polyvalents du GIR, le Groupement d’intervention régionale mixant flics, fisc et gabelous. Vous pensiez que le sécuritaire, c’était du temps de Sarkozy. Erreur. Le kärcher version PS ne relâche pas la pression.

Avant signature officielle du contrat, les premières actions ciblées ont déjà donné des résultats. « Jusqu’ici, les enquêtes pour occupations de halls d’immeuble avaient du mal à aboutir, note l’adjoint à la sécurité, lui-même flic retraité des Renseignements généraux. Cette fois, les habitants sont devenus acteurs de la sécurité. C’est primordial. Les occupants d’immeubles ont apporté des éléments qui ont permis d’identifier ceux qui commettent le délit ». On a donc uni ses forces de l’ordre pour taper contre le grand petit banditisme qui squatte les marches près des boîtes aux lettres.

Marche droit, traite à froid

La boîte à outils partagée par les deux polices et la justice va des « actions coercitives » à la « régulation médiation », en passant par de la prévention sociale et des « aménagements d’espaces publics », en bouchant les porches traversant, au pied des immeubles, par exemple. Les comparses de cette action en bande organisée entre magistrats et flics ont déjà chassé le rodéo, « nuisance première à Bellevue pour la majorité des habitants, particulièrement au printemps et en été ». Sans résultat. Trop risqué, diront certains fonctionnaires de la BAC. Comment « chasser » place des Lauriers à Bellevue sans risquer l’incident ou pire, l’attroupement ? Et le soir, le service public fait relâche à la minute où les correspondants de nuit vont se coucher. Pour les rodéos, la police a une solution : le traitement à froid. Il faut prendre en photo le cirque, attendre que ça se passe et saisir le lendemain motos de cross, pocket-bikes et autres scooters boostés, sans les courser quand les roues arrière fument.

Plus soft, sont prévus des « passages de politesse » (c’est mieux pour la morale qu’un « gendarme couché » sur lequel on roule en trombe à s’en faire péter les amortisseurs) et de faire faire du motocross aux z’y-va du quartier, encadrés par des flics du centre de loisirs jeunes de la police nationale. Et dans le secteur Nantes-Nord, « contre les incivilités et dégradations », le programme va des animations lecture dans les halls d’immeubles à l’« action prioritaire des CRS en plan national de sécurisation renforcé ». Qui sont priés de ne pas lacrymogêner le passage tant que les gamins n’ont pas fini de lire leur chapitre.

Manual Wells

Lu 222 fois













La Lettre à Lulu : @breizhalato C'est ça. On se recouche et on revient du bon pied !
Mercredi 28 Juin - 10:51
La Lettre à Lulu : @AntoineDen On retire ! Ecrit trop vite, on s'est pris les pieds dans la calculette ! On y revient... Merci !
Mercredi 28 Juin - 10:49
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Syrie : Macron vire de bord #Syria #Assad #LREM https://t.co/8tRHYZGz9u
Mercredi 28 Juin - 09:40
La Lettre à Lulu : RT @ACIPA_NDL: Inauguration de sentiers de randonnée sur la #zad de #NDDL. Rendez-vous dimanche 02/07 à 10h à la ferme de Bellevue https:/…
Mercredi 28 Juin - 09:40
La Lettre à Lulu : RT @Paris_luttes: Pour la manifestation de cet après midi, les flics sont passés chez tous les habitants du Blvd Beaumarchais pour poser de…
Lundi 8 Mai - 16:05