La lettre à Lulu
n°3 - mar

Abracadabra. Coquin de sorts !


L'escroquerie, c'est pas sorcier ! Le désenvoûteur avait ouvert quatre bureaux en Vendée et Deux-Sèvres.


Abracadabra. Coquin de sorts !
Faire fortune ? Un flacon empli de poussière obscure et un bout de papier scribouillé d'une prétendue formule magique suffisent. Marche à suivre par le pigeon : jeter sous les armoires, buffets et lits de la maison ensorcelée des poignées de gros sel mêlé aux deux tiers de la poudre du flacon. Le tiers restant s'enserre dans un sachet porté sur soi, près du coeur. Un autre coeur, de mouton frais cette fois, est percé de quatre clous, pendu à la cheminée pendant neuf jours. Le premier soir à 22 h, dire trois fois : « Rostin clasta auvura chasta custadia duranoé ». Telle était la méthode du « médium-désenvoûteur » André Berton. Carrière débutée au cul des vaches chez son père ; puis il gère un casino à Divonne, un resto à La Rochelle, des boîtes de nuit et ouvre quatre bureaux de désenvoûteur en Vendée et Deux-Sèvres. Sa pub annonçait : « Action rapide et efficace. Vous avez du bruit dans votre maison, vos vaches et volailles crèvent, votre commerce ne marche plus, la solitude vous angoisse – rencontre immédiate –, votre vie de couple se dégrade de jour en jour, vous ne trouvez pas de travail, vous ne pouvez vendre votre maison ou la louer. » Un sort a sûrement été jeté. Test préconisé : dans une assiette, verser un verre d'eau sur une poignée de gros sel. Avec le doigt, laisser couler six gouttes d'huile d'olive. « Cinq minutes après, si elles éclatent ou grossissent, il y a envoûtement. »

Le 4 mars, les juges de La Roche-sur-Yon l'ont envoyé trois mois (plus quinze mois avec sursis) au trou pour escroquerie et publicité mensongère. Les gogos lui ont fait gagner 1,4 million de francs en 88, et 190 000 F le premier trimestre suivant*. Les consultations ordinaires entre 200 F et 600 F, des grandes oeuvres de désenvoûtement dix fois plus cher ont provoqué 111 plaintes. En 1988, un an après qu'André Berton ait été condamné pour exercice illégal de la médecine, ses conseils précèdent un drame. Juste après une consultation, un de ses clients « s'est réveillé dans la nuit, tuant ses trois enfants, tirant sur sa femme la rendant handicapée à vie, avant de retourner l'arme contre lui » a rappelé le procureur à l'audience. Les magistrats voient la magie du voyant d'un mauvais oeil.

Lu 5742 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01