La lettre à Lulu
Lulu 50 novembre 2005

Allée des Luyas. La misère au pieux



Cerné par le lyrisme d’une fille à papa dame patronnesse, aussi bien pensante que bien nourrie, la misère ne peut que reculer, impressionnée. En bonne fille du patron, Jeanne-Emmanuelle Hutin tartine un bel édito* pour la journée nationale du refus de la misère : «Ce n’est pas un vœu pieux, mais un devoir».
Elle s’y connaît, en pieux plantés dans les plaies du monde.
Vu des meilleurs bancs de l’église, la misère est un fléau sans la moindre cause géopolitique. Ça se soigne à grands coups d’amour du prochain, décliné en charité individuelle, assaisonné d’un beau lyrisme hutinier, pour que les «braises de fraternité » se muent en «un grand feu dévorant l’indifférence, un flambeau étincelant dans la nuit de l’égoïsme, un guide accompagnant la lente transhumance de l’humanité vers les terres verdoyantes de l’espérance». Les pauvres, c’est comme les plantes vertes, faut les arroser un peu.
* Ouest-France, le 17 octobre 2005

Allée des Luyas. La misère au pieux

Lu 1720 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01