La lettre à Lulu
n°11/12-été

Alliance. La Région livre une commande bien ficelée


L’éditeur Siloë a une sacrée chance. Un appel d’offres a été concocté rien que pour lui. Tellement tout cuit que seul un tocard a cru avoir une chance contre lui.


Alliance. La Région livre une commande bien ficelée
Éditeur aux penchants cathos notoires, Siloë détient depuis 1994 un beau fromage : les coffrets de livres offerts par la Région aux mariés des cinq départements, et remis dans les mairies. Pour 1997, le coffret grossit de trois à quatre bouquins, constituant un marché d’1,35 MF, soit 62000 bouquins, avec "une marge autour de 50 %", selon un professionnel de l’édition. "Quand j’ai vu le prix où est passé le marché au bulletin officiel, j’ai trouvé qu’ils avaient tapé fort", ajoute un autre éditeur. Sur quatre entreprises sollicitées par la Région pour concourir aux côtés de Siloë, trois ont flairé l’appel d’offres arrangé et ont laissé tomber. Seul le Livre Français a soumissionné à l’automne dernier. À côté de la plaque, ce spécialiste de vente par correspondance, qui n’est pas vraiment éditeur, se retrouve aujourd’hui en cessation d’activité. Un dangereux rival, comme on voit. Ce qui devait arriver arriva donc : Siloë a gagné son jackpot. Sans surprise, tant l’appel d’offres est comme taillé sur mesure : seul Siloë a en catalogue ce que requiert la commande, un bouquin sur la "gastronomie régionale et les coutumes qui y sont liées", un florilège des "écrivains de la région ou ayant écrit sur la région" et enfin le livre lauréat du prix du Conseil régional, décerné à Siloë le 9 décembre dernier, quatre jours avant la réunion de la commission des marchés traitant des bouquins aux mariés. Dès sa première attribution en 1996, Siloë a donc décroché le prix littéraire "Région des Pays de la Loire", pour Petites nouvelles de Loire, de Patrick Chevalier, accessoirement mari de Sandrine Godfroid, directrice à la Région du service environnement et cadre de vie (qui inclut l’action culturelle)*. Tombé dans le domaine public en 1996, le quatrième bouquin, Pêcheur d’Islande de Loti n’a plus de droits d’auteur : n’importe qui peut le réimprimer.

Siloë et la Région sont bien mariés, pour le meilleur et pour le lire : outre les actes d’un colloque sur la politique culturelle des régions tenu à Fontevraud en février 96, l’éditeur de Laval a publié la biographie d’Olivier Guichard en juin 1996. Pour se protéger de ces hasards comme s’il en pleuvait, le baron cherche un parapluie à coïncidences.


<I>* Les 50000 F du prix se partagent entre auteur et éditeur. Patrick Chevalier a eu l’élégance de ne pas percevoir sa part. Le nouveau règlement devrait interdire à tous salariés, élus de la Région et conjoints de postuler.</I>

Lu 2909 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03