La lettre à Lulu
Lulu 66 - novembre 2009

Anartoto. Rouletabille bourre-mouvance


La police vous parle tous les jours dans Presse-Océan.


Anartoto. Rouletabille bourre-mouvance
C'était le 8 août dernier. Presse Océan publie un article d'anthologie : « Le visage des encagoulés ». Sous-titre : « Ils appartiendraient à la mouvance “anarcho-autonome” ». Cette insinuation entre guillemets et au conditionnel dévoile la conspiration menaçante, en lâchant le qualificatif labellisé par le ministre de l'intérieur, ces fameux « anarcho-autonomes » dont l’existence et la menace ont déjà eu bien du mal à convaincre dans l'affaire de Tarnac.

Ça s'est passé lors du camp climat regroupant des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. L'article fait suite à une descente dans le supermarché de Vigneux-de-Bretagne, menée par un groupe rapide, qui oublie dans sa précipitation de régler à la caisse les quelques denrées qu'ils ont sous le bras. Une action dénommée « autoréduction », un classique depuis quelques années pour les collectifs de chômeurs. Mais cette fois, tuyauté par une chaussette à clous, Rouletabille a flairé l'ennemi intérieur qu'il attrape avec le conditionnel. Les citations ne sont attribuées à personne, ou alors à une «source proche du dossier» qui sent clairement son flic, accessoirement encagoulé puisqu'anonyme sous la plume du journaliste. Mais c'est sûr, il s'agit bien des anars-autotos puisque les gendarmes « soupçonnent clairement certains de ces partisans ». Ça, c'est de l'info. Sourcée, recoupée, comme on apprend dans les écoles. À propos de cet article, Fabrice Nicolino, journaliste à Terre sauvage (après Géo, Télérama, Le Canard enchaîné) dira : «On veut, c’est clair, criminaliser le mouvement naissant pour mieux l’écraser».

Ayant levé son lièvre faisandé, Presse-Océan s'essaie à la sociologie. Qui sont ces nouveaux apaches ? «Étudiants attardés, Rmistes, allocataires de pension» mais aussi des redskins qu'on reconnaît apparemment mieux à leurs «lacets rouges sur les Rangers» qu'à leur crâne rasé. Après le lièvre, la carpe et le lapin. L'auteur de ce petit modèle de journalisme approximatif, pratiquant un amalgame très préjudiciable aux sincères adorateurs des lacets rouges, aime bien les moitiés: il a identifié une moitié vivant dans les squats, une moitié dans les manifs, une autre moitié, ultra violente, mobilisée contre l'aéroport. À moitié auxiliaire de police bénévole, le plumitif n'a que des infos de première bourre-mouvance.

Michel Allo-Bainmarie

Lu 413 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46