La lettre à Lulu
n°35 - déc

Anniverflop. Erika de farce majeure



Le colloque était quasiment prévu dès le naufrage. Initiateur d’un colloque «L’Amoco, deux ans après», Jacques Martinais a voulu récidiver pour l’anniversaire de la marée noire de l’Erika. Annonces ronflantes, ministres et grands experts garantis à la tribune. Matignon y a presque cru, des aides sont prévues. Ancien adjoint à l’environnement à Brest, ancien ponte de la fac, Martinais a fait comme si claquer les doigts suffisait à organiser la rencontre à Nantes. Bordélique et isolé, il lance même un abracadabrant «Erikathon» en demandant l’aumône aux communes du littoral, les promesses de dons devant financer le colloque. Et puis rien. Un mois avant la date anniversaire, le colloque est annoncé virtuel, sur internet. Puis purement annulé quelques jours avant la date. Tous les ans, Jacques Martinais peut désormais fêter l’anniversaire du naufrage de son colloque.

Lu 2564 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01