La lettre à Lulu
Lulu 44 avril 2004

Avis de fin de droits. On achève bien les grévistes



Le brave lecteur de Ouest-France, forcément un peu ignare, mérite qu’on lui explique comment c’est fait, le bonheur mais en mieux. La une du premier quotidien d’Ille-et-Vilaine et de Navarre s’en charge, avec quelques mots choc distillant d’insidieuses fausses évidences. Signé Paul Burel, qu’on a connu plus à gauche, l’édito du jour se truffe donc de “débordements inhérents au syndicalisme cheminot”, affectés d’un sens du “scénario syndical désespérément classique”, alors que “les esprits ont mûri” depuis 1995, et que “l’opinion est désormais plus rétive aux désagréments que les perturbations lui infligent”. À ce stade, on attend l’inévitable prise d’otage de l’usager, mais l’édito se garde de ce débordement inhérent au journalisme (trop) patronal. Quand même, les syndicats sont confrontés aux “comportements nouveaux, moins stéréotypés de jeunes militants”. Puisqu’on vous le dit : même les indécrottables archéos sont contestés par les leurs. La propaganda démocrate-chrétienne affinant sa pensée, ça continue : “les syndicats ont surtout plus de difficultés à faire passer l’argument erroné d’une mise en danger du droit de grève”. Gardien du temple médéfien, l’éditorialiste maison assène ces vérités au bon peuple : “le temps presse. Service minimum ? Dire plutôt modernisation du secteur public avec l’urgence de remettre les choses à plat : les missions (du passé), les statuts (dépassés), les effectifs (mal placés) et le management (décalé)”* Avec ce grand plaidoyer anti-grève, la messe est dite. Le bon dieu François-Régis Hutin a expliqué tout ça à l’observatoire des Médias de l’Université permanente de Nantes** : “Nos journalistes n’oublient pas qu’ils sont autant de charnières au milieu du monde”. Pourvu qu’ils ne coincent pas quelqu’un en refermant la porte.

* Le 22 janvier 2004.
** Ouest-France, le 28 janvier 2004.

Lu 1899 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03