La lettre à Lulu
Lulu 74-75 - nov.-déc. 2011

Baracket. La super cahute impénétrable


Villa Déchets, Villa Boulet, le feuilleton. Dernier épisode : on regarde mais on n’entre pas. On alors on repaie.


Tout ce que vous n’avez pas voulu savoir sur la Villa Déchets sans oser le demander. Son nouveau surnom : « Villa Boulet ». Nantes Métropole n’avait pas voulu le signaler à Lulu début juillet, mais le remontage de la maison de récup était bien programmé. Elle a été remontée discrètement cet été, dans le quartier Bottière Chénaie, mais pas du tout en fanfare comme lors de la construction, sans le moindre tambour ni trompette, pas même des trompinettes bouchées. Ni communiqué, ni blog. Pas de produits dérivés, pas de people en renfort. Rien. «Dans ce secteur où les aménageurs ont été attentifs aux prix de sortie pour commercialiser leurs logements, ça pouvait avoir un certain sens de valoriser la récupération de matériaux, mais une maison de 70 mètres carrés habitables, qui finalement ne sont pas habitables, tout ça pour une facture de 370 000 euros, ça pose un peu problème», souligne un fin observateur du quartier, proche de Nantes Métropole. Faute de pouvoir recevoir du public, la Villa Déchets sera juste visible. Aucune structure n’en ayant voulu comme bureau puisqu’on ne peut y accueillir personne, c’est Tabakero, la structure conceptrice de cet objet inutile qui s’y est collée, avec une vague «obligation de présence», mais pas de visite. Récemment une présentation a été faite à la presse locale choisie mais, pour des question d’assurance, il a fallu que les journaleux payent une adhésion à l’association pour pouvoir entrer. La com a cassé la baraque et l’asso s’est finalement fait financer ses locaux par la grande solidarité des happy taxpayers et des bénévoles à qui on a raconté qu’ils sauvaient la planète en bricolant des palettes. Avec sa fable, Tabakero a endormi tout le monde. Le marchand d’inutilisable est passé.

Lu 211 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01