La lettre à Lulu
Lulu 47 décembre 2004

Boule à zéro. Téléportation d'une roubignole



Boule à zéro. Téléportation d'une roubignole
La chirurgie amateur domestique victime d'un coup de ciseaux sur le net.

Au secours, un testicule a disparu ! Faut dire qu'il était hallucinogène. Voilà l'histoire : pour le festival des Utopiales cet automne, une bande de petits filous, artistes et science-afictionnados, a conçu une exposition assez rigolote, libre-service d'organes improbables à greffer soi-même chez soi, avec son bistouri de cuisine. Un groupe de Bordelais, regroupé autour du scénariste Mael Le Mée a créé une marque plus vraie que nature, l'Institut Benway, lançant une gamme d'organes portatifs, en plastique couleur tripes, baignant dans un quasi jus de boudin de synthèse, chacun bien emballé en sachet individuel au design années 50*. On peut donc acheter sans ordonnance un choix étonnant : glandes salivaires aromatisées, dentition stomacale, ongles à scrotum pour se les grater, surpeau à piercing pour pas abîmer sa vraie peau, barrettes de mémoire à adjoindre au cerveau, et encore testicule hallucinogène, un appoint pour le fun. Toute cette panoplie d'"organes de confort" a été présentée à Nantes pour le festival (et est désormais en vente libre à la boutique du Lieu Unique), mais sur le site internet des Utopiales, la liste de ces machins rigolos a été amputée. De quoi ? Du testicule pardi, méchamment sectionné comme si de rien n'était, au milieu d'une phrase, entre "et encore" et "autant de moyens pour le consommateur d'accéder au progrès corporel sur mesure". Les artistes pince-sans-rire assuraient pourtant que cette glande génitale mâle était accessible à toutes les bourses. La castration virtuelle était née, il y a de quoi halluciner.

Mais depuis, Lulu a interrogé l'institut Benway, qui a alerté les Utopiales, qui a demandé à son webmaster de regreffer vite fait le testicule manquant. Après l'anti-matière, voici l'anti-chatrière.


* www.institut-benway.com

Lu 2995 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03