La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Canapés. Je connive, tu paies la note, on se connaît pas


Presse et politique sont copains, mais de loin. C’est ce qu’ils disent.


L’indépendance de la presse est un plat qui se rumine froid… Manger à la table des hommes politiques sans leur servir la soupe, c’est un métier. Proche mais pas trop ! Le 15 mars au CCO de Nantes, le club de la presse locale a servi à l’heure de l’apéro un vrai plan de com pour casser l’image maudite qui pourrit le couple politique-journaliste. Sur l’estrade, on fait semblant. Ensuite, on boira des coups.

Qui a dit qu’il y avait des retours de canapé et des renvois d’ascenseur entre gazettiers du coin et responsables politiques ? Allons, allons. Pas de bisou bisou, ni de confessions sur l’oreiller, on sait se tenir ! Même si « la proximité existe, mais moi, je suis vigilant : je garde mes distances », minaude Marc Dejean, rédac chef de Presse-O. Avec lui, ça file droit : « Je ne supporte pas qu’on me dise ce que je dois penser, qu’il existe des liens de connivences avec les hommes politiques. »

« Je ne pense pas qu’il y a trop de proximité », tempère le député écolo François de Rugy qui cherche seulement à « comprendre comment fonctionnent les journalistes » (alors qu’il est justement marié à une ancienne journaliste de la locale de M6, Emmanuelle Bouchaud). Parce qu’il en connaît un paquet d’hommes politiques qui aimeraient passer dans les médias ! « Mais je ne citerai personne », coupe court le candidat à sa réélection aux législatives sur la circonscription de Nantes-Orvault.

Patron, une pression !

Le débat ronronne sur les rapports entre presse et politique. Communicants, journalistes, hommes politiques se livrent à une belle démonstration pas-de-ça-chez-nous face à un public sous sédatif. Bon client des médias, il y a aussi François Pinte, patron de l’UMP en Loire-Inférieure et candidat dans la circonscription de François de Rugy. Quatre journalistes, Marc Leduc (Ouest France), Christine Vilvoisin (France 3), Marc Dejean (Presse-O) et Cécile Petident (Le Canard social) rejettent mollement toutes formes d’accointances avec les politiques. Ça ne mange pas de pain de le dire. Pourtant, l’heure est grave, la popularité des journalistes flirte avec la côte des arracheurs de dents. « 63 % des Français considèrent que les journalistes ne sont pas indépendants face aux pressions des partis politiques et du pouvoir », dit un sondage de la TNS Sofres qui enterre un peu plus chaque année la crédibilité d’une presse mal aimée et malade de ses collusions. On se demande bien pourquoi.

Tournez ménages

François Pinte a sa théorie sur ce désaveu : « Il y a danger lorsque par exemple Télénantes est financée par l’argent des collectivités locales, toutes à gauche. Jusqu’où peut-on aller dans la critique dans ces conditions-là ? Et quand on emmène tous frais payés les journalistes en voyage de presse, il y a de fortes chances qu’au bout, l’article soit sympa. Je pense qu’il faut se donner des codes : ce serait plus simple si les rédactions payaient leurs voyages de presse. » Et le prof en déontologie journalistique de prévenir les localiers autour de la table : les piges, les ménages*, l’animation de tables rondes pour le compte de collectivités locales, « tout ça est risqué ». L’estrade tousse, tique, ergote. « Je ne peux pas laisser penser qu’on fait des ménages : en tout cas, moi, je n’en fait pas ! Et personne n’en fait ici… », s’engage un peu vite Marc Leduc qui n’a pas vu la mine étouffée de ses confrères à la tribune. On ne rit pas ! Les ménages*, ces à-côtés commerciaux, c’est vilain.

Pas des robots

François de Rugy calme le jeu. Manquerait plus qu’on se fâche avant les législatives. Et puis, « on sait que ça existe des personnalités politiques qui appellent les journalistes pour les intimider, les engueuler, les menacer, etc. », balance le député Vert qui se méfie « des robinets à informations ». Les tweets : c’est pratique. Plus besoin de faire de communiqués de presse : « Les journalistes relaient nos actions, reprennent nos réactions aussitôt », jubile François Pinte. De vrais petits soldats de la com’. Soyons sérieux, le journaliste « se fait inviter à déjeuner, à petit-déjeuner, pas encore à dîner, dit Christine Vilvoisin, rédac cheffe adjointe au bureau nantais de France 3, mais ça ne m’empêche pas de dire ma vérité ». La dame de l’ORTF admet qu’existe lors de ces tête-à-tête des moments « de séduction » de la part des politiques. « Mais on n’est pas des robots ! Il m’arrive de biser des responsables politiques et entretenir une relation de proximité en ayant l’assurance de faire mon métier avec justesse », se défend Cécile Petident. De tout façon, « on n’a pas le temps de manger : c’est froid ! », se plaint Marc Leduc face à un François Pinte grimaçant, alors que les deux hommes ont partagé la soupe quelques jours auparavant. L’ingrat ! C’était pour le boulot, la salle a bien compris. D’autant que Pinte a le chic pour inviter dans une de ses cantines habituelles et à l’heure de la note, le restaurateur annonce au journaliste que c’est déjà réglé.

N’empêche : à Nantes, la classe politique n’a pas à se plaindre. « Qu’est ce qu’on est gentils… j’aimerais bien qu’on aille gratter un peu plus quand même, sur des sujets politiques un peu plus pointus ! », s’impatiente Cécile Petident. Des volontaires ? François Pinte pouffe dans son coin et déballe une nouvelle théorie : « Les collectivités locales sont de gauche. Et comme 75 % des journalistes se déclarent de gauche… ». 

Bo Ménage

*Prestations de journalistes dans l’exécution de taches royalement rémunérées en marge de l’exercice de leur métier. Les cas les plus célèbres étant ceux réalisés par les stars du petit écran.

Lu 711 fois













La Lettre à Lulu : RT @laparisiennelib: #Répression Hier la police a blessé un street medic de @CQFDjournal, coursé @akraland jusque chez lui, frappé et censu…
Lundi 24 Avril - 10:52
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Fillon à la casserole #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 https://t.co/XTPpf09lqm
Dimanche 23 Avril - 22:12
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Marine Le Pen au second tour #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 #1erTour2017 #cartoon https://t.co/8pAfLHD5f2
Dimanche 23 Avril - 22:11
La Lettre à Lulu : Au sommaire du N°96 à paraître très bientôt... https://t.co/AyegZyG4s0 https://t.co/2N0nLcviD5
Vendredi 21 Avril - 20:18