La lettre à Lulu
n°17 - avr

Cas nullard. Le sens de l’immédiatique



Il aura fallu plusieurs mois de réflexion murie et de plume trempée dans l’eau bénite pour que Philippe de Villiers écrive enfin à François Mitterrand pour le sommer de démissionner immédiatement, «en raison de sa double vie étalée dans les journaux». Cette révélation provient du canulardesque quotidien du 1er avril «Ouest-Farces», parodiant à s’y méprendre la maquette et la typo d’O.-F., le vrai. Le vicomte devra attendre un an pour faire jouer son droit de réponse. Tonton, lui, laisse le temps au temps.

Lu 2015 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01