La lettre à Lulu
n°21 - déc

Chaumage. Les roseaux de la colère



Les chaumières sont de plus en plus prisées en Brière et les artisans-chaumiers sont over-bookés ces temps-ci. Seul petit problème, ils sont obligés d’importer leurs roseaux de Camargue, au prix fort, alors que le marais briéron, qui crève de ne pas être entretenu, regorge de ce précieux matériau. Explication : la Brière est la propriété indivise des habitants du marais depuis Anne de Bretagne et aucun texte ne prévoit la commercialisation de la production. Quelques bénéficiaires de ce privilège acceptent bien de vendre leurs roseaux au noir, mais mettent les artisans dans l’illégalité. «En exploitant intelligemment le marais, on pourrait facilement créer une quinzaine d’emplois, bien payés, sans nuire aux roselières» estime un chaumier. Et les chaumières briéronnes seraient couvertes de roseaux autochtones.

Lu 2096 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03