La lettre à Lulu
Lulu 67 - décembre 2009

Chômdu, paie ton du ! Ce bon vieux chômdu des familles


Un sous traitant de Pôle Emploi tient séminaire pour booster ses conseillers à l'encadrement de ce gross malheur du chômage. Innovation : la famille est la valeur refuge. Chômeur célibataire, va mourir.


Chômdu, paie ton du ! Ce bon vieux chômdu des familles
Le nouveau Pôle emploi ayant sous traité une partie de son stock de chômeurs à des prestataires extérieurs, les gens du Cnam* s'y collent depuis le printemps. Une formation de ses 90 conseillers a eu lieu en août, animée par Ginette Lespine, psychologue et psycho-thérapeute. Elle est l'auteur d'un bouquin sobrement intitulé « Surmonter le chômage en famille. Comment rebondir ». Le Cnam a rajouté : « Trouver les mots ». Amis kangourous, bonjour. Le bouquin traite du moi et d’idéal, d’« effondrement narcissique » et d’« installation dans un statut de victime ». L’auteur préconise la « mise en mots du ressenti pour soi-même et son entourage pour réduire la tension émotionnelle, déposer son fardeau, ne pas s’enfermer dans la plainte ». Le topo de la dame évoque la nécessité du renoncement servi en principe à deux balles :« Pour gagner quelque chose, il faut apprendre à perdre ». Tout en ajoutant : « On est en butte à une bulle d'impuissance. Il faut débloquer quelque chose, susciter le désir. Le conseiller n'a pas le temps de faire du social, de la thérapie de couple ». C'est fou ce que ça fait rêver, le guichet unique.

Le CV du surmoi

On découvre donc qu'être sans boulot est un problème perso, une pathologie, qui aura sa solution entre le fromage et la télé, sur le canapé miteux du salon. Thérapie des familles contre « éloignement de l'emploi » selon l'euphémisme à la con. La maladie individuelle renvoie aux parcours de chacun. Rien à voir avec d'obscurs actionnaires qui ont joué votre vie en bourse et qui vont font payer leurs bingos foireux. T'as été viré ? T'es sur le carreau ? Assume ta part de responsabilité, mon pote !

Ginette a des compétences de thérapeute et de psy très appliquée : elle a assuré des formations pour la police et l'administration pénitentiaire. Du conjugal au répressif : un bon bagage pour mater les chômeurs. Il faudra leur faire comprendre qu'un peu de soumission au milieu ambiant vaut mieux que des rêves en couleur. C'est d'ailleurs un des savoir-faire de ce métier d'accompagnateur patenté des chômeurs. On ne sait pas si l'accompagnement va jusqu'à tenir la porte des chiottes.

Le contexte ? « Une phase d'industrialisation » de la sphère chômage qui, à terme, « basculera dans les mains du privé », selon un cadre de Pôle Emploi**.

Prêt de chômeur

Pour l'instant c'est juste un genre d'intérim institutionnalisé. « Le Pôle emploi nous prête un chômeur trois mois, et on le voit cinq ou six fois. On sent parfois que la crise est un paravent dont se servent les gens qu'on accompagne », dit Alexander Kammer, conseiller au sein du groupement OZ, trente organismes de formation dont le Cnam. Pourquoi OZ ? Tout simple, « comme la terminaison de nombreux mots bretons, comme une interpellation à oser, comme la morale du magicien d'Oz ». Le légendaire celte et la sorcellerie pour gamins, y'a pas mieux contre les méfaits du capitalisme.

Tout cet outillage doit être parfait pour surmonter en famille le chômage Famille qui devra encaisser aussi les dégâts des évaluations, bilans de compétences approfondis et atelier d'excellence pour réécrire son CV. « Ces gens-là, ils me l'ont fait plusieurs fois, le truc d'arrêter de rêver, que c'est la jungle et qu'il faut une attitude de battant pour que “je prenne en compte la thématique de mon non-emploi”. Un seul but : me faire accepter des boulots de peintre en bâtiment, de jardinier ou de vigile. Le tout enrobé dans le langage de winner à deux balles », soupire Daniel, un abonné à ces discours culpabilisants. Ce que confirme Pierre, militant d'Agir contre le chômage : « Les bilans de compétences approfondis, ça sert à faire accepter les chantiers d'insertion, la précarité. En gros les camps de travail. Ou alors à sanctionner et couper les revenus pour refus d'offre... »

Sommé de prendre un boulot de merde, le chômeur qu'on presse stresse. Vite, une compresse...

Jean Wizardovoz

* Centre national des arts et métiers, antenne Pays de la Loire
** La Dépêche du midi, le 22 juillet 2009

Lu 1000 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01