La lettre à Lulu
Lulu 64 - avril 2009

Compète. Si mille cons pètent ensemble


700 000 euros pour une campagne de com' obsolète dès le départ. L'emploi au bout du slogan ? On fera comme si de rien n'était en réinstaurant le retour du stage parking.


Lancé l'été dernier, l'optimisme du programme « 6 000 compétences » s'est fait salement rattraper par la crise de l'économie réelle, comme on dit quand on passe en rattrapage. Du coup, il n'est plus trop question de draguer de nouveaux prolos pour les belles usines du coin. Le premier esprit de cette campagne lancée par la Région et l'État, c'était de séduire des ouvriers qualifiés. Paraît qu'on en manquait. La première mouture du plan identifie quatorze métiers industriels qui devaient recruter à fond : ajusteurs, monteurs, chaudronniers, soudeurs, peintres et autres... En jargon de technocrate régional, ça s'appelle des « macro métiers en tension ». Tout ça sorti du chapeau d'une étude du cabinet de consultants nantais Bernard Brunhes. Le diagnostic a enfilé des évidences, genre « se mettre dans une dimension collective et mieux coordonner les efforts et les moyens », préconisant sous la rubrique « environnement favorable à l'emploi » des mesures chocs : taxis pour les chômeurs et réservation de places de camping pour les embauchés ! Le genre de conseil qui vaut bien 200 000 euros.

Le but, « apporter aux entreprises un appui à la structuration de leur gestion des ressources humaines et de leur gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ». Prévisionnel mon cul.

La conjoncture a montré ses fesses à ce beau programme censé adapter les formations des jeunes et des réinsérables aux besoins de l'industrie régionale.

Le préfet a été un peu secoué à l'annonce des 450 caoutchouteurs maison et intérimaires mis sur le carreau par Trelleborg, équipementier auto à Carquefou, jusqu'alors second employeur dans l'agglo, après Airbus. Depuis, les dégâts s'accumulent : chômage partiel aux chantiers navals STX, chez Toyota, chez Waterman, licenciements chez Manitou, MHS Electronics. Plus question d'embauches par milliers, mais la campagne de com' n'a pas bougé d'un iota. On ne change pas un budget de 700 000 euros qui gagne et qui a su jouer sur les mots entre « heure de pointe » et « métier de pointe » , entre « main d'œuvre » et « chef d’œuvre », et entre « ligne de production » et « ligne de vie ». Trop mieux ! Le préfet a promis de faciliter l'accès au DIF, droit individuel de formation, mais rien de nouveau, ça existait déjà. À l'automne, les besoins évalués ont pourtant été réduits de 6 000 à 4 000, mais on ne sait plus si on doit parler de postes, d'embauches ou juste de reconversions. Voire de stages d'attente pour les condamnés au chômage partiel. « Quel que soit le nombre de postes à pourvoir, la question n'est pas là. Les situations se dégradent très vite, le moral des gens encore plus. Il faut mobiliser des moyens, stimuler toutes les actions utiles. Personne ne sait quand, mais un jour ça va repartir », dit Joël Batteux, vice-président de la région. Il est donc urgent de s'agiter. « La région prend aujourd’hui des mesures exceptionnelles, hors de ses compétences », dit Jacques Auxiette au risque de nier sa com' des compétences par paquet de six mille. Au risque de ne garder que les pétences.

Lu 268 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03