La lettre à Lulu
Lulu 86-87 - novembre 2014

Compost-modernisme. Nique le lombric


Le lombric écoresponsable en coconstruction sauvera la coplanète. En commençant par Malakoff.


Un ovni métallique est tombé sur le quartier Malakoff. Objectif : avaler les bouts de salade et les épluchures de carottes. Rectification; c’est le "premier composteur urbain collectif et partagé au monde", selon Johanna Rolland venue l’inaugurer à grand renfort de lyrisme. La présidente de la cocommunauté co-urbaine a montré ce-jour là qu’on avait des raisons de la soupçonner d’être une sorte d’humanoïde, de robot générateur de discours sur la coconstruction permanente, à moins qu’elle ne se spécialise en twitteurisation du réel exempt d’error system. En tous cas, en recyclage de langue de bois, elle n’a pas besoin de rajouter de matière sèche et de vers de terre.

On aurait pu installer des bacs sous l’auvent d’une cabane en bois. Mais les services de l’urbanisme ont dit niet. Contraire à l’"intégration urbaine". Et sans doute trop modeste, pas assez design urbain, trop simple. Le composteur en acier galvanisé, inox et thermolaqué est pourtant vanté comme une "simplification des opérations de compostage" selon ses concepteurs. Vachement simple, pour balancer ses ordures biodégradables, c’est cadré. Les dépôts se font pendant une heure par semaine, le samedi matin, en présence d’un référent, professionnel du jetage d’épluchures vérifiant que personne ne refile des trucs dégueu, un vieux gratin moisi à l’uranium de cuisine ou le dernier sandwich à l’arsenic que le mioche n’a pas fini. Pour être super écolo de proximité, faudra donc garder ses restes organiques une semaine dans un "bio-seau", descendre de son immeuble pour être là pile à l’heure, et risquer de se faire jeter avec une partie de ses déchets non conformes, coquilles d’œufs ou morceaux de papier, à remonter piteusement dans les étages pour le tri sélectif bien comme il faut. Mais selon Nantes Métropole qui a sondé les attentes du quartier, l’intérêt n’est pas vraiment de produire de l’engrais: la première motivation identifiée, c’est de réduire ses déchets; deuxio, se rencontrer et papoter. Et en dernier plan, le compost. Seul un habitant sur cinq se sent concerné par le résultat final pour engraisser un jardin qu’il n’a d’ailleurs pas. Vous prendrez bien 200 g pour votre jardinière ?

Simple aussi, il faut payer un euro de cotisation par an pour vider sa poubelle. C’est un club ou quoi ? Pas cher non plus, le coût de l’engin métallique est de 113 670  euros selon Nantes Métro, mais il parait que les designers et le constructeur ne se sont pas payés, espérant se refaire sur la vente du modèle en série*. Bien plus, de 200 000 à 300 000 euros? selon une estimation qui intègre notamment la semaine de montage par une l’équipe de dix agents du service des espaces verts. Bon, ça fait combien le gramme d’engrais ? Avis aux dealers, laissez tomber l’herbe, la laitue défraîchie de mamie vaut de l’or.

Erwan Pen Buzuc

* « Ekovore, le composteur nantais qui recycle tous azimuts », www.makery.info, le 13 octobre 2014.
** Espérant tomber à 20 000 euros la bête avec dix commandes en Europe pour baisser les coût industriels. Ne parlons même pas du bilan carbone de la construction d’un tel proto en acier alors qu’on aurait pu imaginer des éléments recyclés.

Lu 18 fois













La Lettre à Lulu : RT @Paris_luttes: Pour la manifestation de cet après midi, les flics sont passés chez tous les habitants du Blvd Beaumarchais pour poser de…
Lundi 8 Mai - 16:05
La Lettre à Lulu : RT @Obs_Violences: Un policier a frappé à plusieurs reprises un manifestant à la tête, hier soir à Paris. https://t.co/YLCReBRkEd
Lundi 8 Mai - 16:03
La Lettre à Lulu : Que devient le spectre électoral de la droite ? #ElectionPresidentielle2017 #ElectionsPresidentielles2017… https://t.co/Y2BAjkbjUg
Samedi 6 Mai - 19:38
La Lettre à Lulu : Droite-gauche : ça devient quoi ? #ElectionPresidentielle2017 https://t.co/IpRV06c8Lf
Samedi 6 Mai - 19:36
La Lettre à Lulu : RT @AnthonyMeignen: Dans le @canardenchaine de cette semaine, l'aéroport "absurde mais dé-mo-cra-ti-que" de #NDDL ! https://t.co/MvADa8hpOc
Vendredi 5 Mai - 11:02