La lettre à Lulu
Lulu 56 - mai 2007

Décolle pas ! Pisse en l'air


Miser sur le boom du trafic aérien? Autant pisser dans un avion. Mayday mayday ! Les aéroports d'Ancenis et La Baule sont au ras des pâquerettes. Notre-Dame-des-Glandes brasse de l'air, en attendant que le trafic aérien soit un jour enterré.


C'était vendredi 13. Jour de chance pour les oiseaux de malheur. Pro de l'immobilier dans le civil, le commissaire enquêteur Thierry Flipo donne un avis favorable à la construction du nouvel aéroport. En 2020, si tout va mal, les pistes accueilleront les premiers z'avions. S'il y a encore des avions, et s'il reste de l'air. Sinon, on fera voler des gerfauts hors du charnier natal. Ou des éléphants mécaniques. N'importe quoi fera l'affaire.

Le projet a été imaginé à une époque où Concorde était le fin du fin du progrès. On prédisait au trafic aérien une croissance folle, une envolée exponentielle, une courbe à crever les cumulo-nimbus. Quarante ans plus tard, on décrète que le projet d'aéroport était, mais oui, d'utilité publique. Les conclusions du commissaire enquêteur comportent quelques perles, comme : «Les études seront menées dans le respect des principes du développement durable et dans le souci de minimiser l'impact environnemental». Promis, les futurs rapports seront sur papier recyclé. Quelques pages durables plus loin, le rapport favorable concède quelques faiblesses au projet, mettant à
«son débit» un truc aussi sybillin qu'«un pari sur l'avenir», ainsi qu'un «lourd tribut pour l'environnement (eau, faune, flore)». Jamais, au grand jamais, n'est mentionné le léger problème de vouloir cramer tant de kérozène, quand on veut prétendre à un certain développement durable. Il y a aussi un truc rigolo: pour éviter une «mésaventure de type Mirabel», nouvel aéroport de Montréal abandonné au profit de l'ancien, la commission demande que l'activité de l'actuel Nantes-Atlantique soit «strictement limitée au trafic aérien lié à l'activité Airbus». Mirabel, c'est le cauchemar des porteurs de beaux projets. Un abandon. Une désolation. C'était un délire des années soixante-dix. Le gouvernement canadien exproprie pour une poignée de nèfles un terrain immense, dix fois trop grand par rapport à la zone véritablement occupée. Inauguré en 1975, il n'a jamais cessé de péricliter, jusqu'à sa fermeture le 31 octobre 2004, date du dernier vol avec passagers et de la fermeture du terminal. Il n'y transite plus que du fret. Aux dernières nouvelles, l'équipement pourrait être complètement condamné, transformé en complexe touristique avec parc aquatique, centre commercial, hôtel, plage artificielle.

Revenons à Notre-Dame-des-Landes, qui n'est pas encore transformé en bac à sable pour retraités incontinents. Certaines parties de l'annexe sur l'«évaluation socio-économique et financière» du projet sont déclarées «trop elliptiques» pour être «comprises par le commun des mortels». Il faut donc être l'exception des immortels pour piger. L'étude envisage plusieurs variables, comme un recul des voyages d'affaires, remplacés par des vidéo conférences à distance. Et pour la variable «propension à voyager en avion», le recul de l'âge de la retraite ne serait pas une bonne nouvelle pour espérer bourrer les charters de pépés et mémés en tongs payées par leur complémentaire retraite.

Roland Gravos

Lu 1532 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03