La lettre à Lulu
n°2 - fév

Épique époque. Les Restos de la rancœur



Le plafond des ressources ayant été abaissé à 2500 F par mois et par tête de pipe, les exclus de ce nouveau barème ont exprimé leur rancœur aux Restos de Coluche. Par téléphone, anonymement, en allant jusqu’aux menaces. Et depuis Noël, quatre casses ont été commis contre les Restos du Cœur de St-Herblain, St-Sébastien et Nantes. Pour piquer du café, des vêtements usagés, des surgelés, mais aussi laisser béants les congélos, faisant pourrir les réserves. Si les traîne-misère spolient les crève-la-faim, c’est la fin des haricots.

Lu 1806 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03