La lettre à Lulu
Lulu 52 avril 2006

Hambourgeoisement. Micmac domestique chez McDo


McDo n'est pas le genre à se laisser démonter. Externalisation, internalisation, au gré des besoins. Mais ça reste en famille.


Un McDo, ça pollue tout autour, c'est bien connu. Pour garder des relations de bon voisinage, le patron du McDo route de Vannes, au bord du périph, a des nettoyeurs chargés de ramasser tout ce qui porte la trace de McDo à quelques centaines de mètres autour du fastefoude : papiers gras, gobelets et sacs papier balancés par les clients. Ainsi Edmond est embauché à temps complet en 2003, en direct par le restaurant, ce merveilleux petit bout d'Amérique mac dominatrice. Comme Edmond est au service du concept hambourgeois, il apprend les procédures maison pour racler l'huile sur les grilles, nettoyer le parking et les abords, jusqu'aux parkings des pizzerias et concessionnaires auto et les rues attenantes. Il faut aussi balayer la terrasse, passer le kärcher, désherber, faire la taille des plantes, sans gant ni vêtement de pluie. D'ailleurs, il n'y a que les emmerdeurs et les escargots pour prétendre que la saleté salit et que la pluie mouille. Le salaire subit une procédure maison : il est versé avec de nombreux retards, occasionnant des découverts et des agios bancaires pour le salarié. Lors d'un arrêt maladie, l'attestation employeur tarde aussi, retardant la prise en compte et les remboursements de la Sécu. Le boulot en sous-effectif, sans planning de travail pour savoir un peu à l'avance quand sont fixés ses jours de repos, ça doit être une méthode américaine. Comme les heures sup oubliées et le temps de pause escamoté de la paie. Un an après son embauche, on lui dit que le restaurant a des problèmes financiers et qu'il doit démissionner pour éviter un licenciement économique, en acceptant d'être transféré à une société sous-traitante de nettoyage, pour faire le même boulot au même endroit. Par un hasard bienencontreux, il se trouve que Vincent Verhille, le dirigeant de cette société Lobby Network est depuis sa naissance le fiston du patron du McDo, Claude Verhille. Le père devient aussitot l’unique client du fils. Le paternel détient aussi le Mc Do Atlantis.

D'autres salariés font ce curieux transfert d'employeur, mais un an plus tard, on leur redemande de faire le chemin retour, en démissionnant pour réintégrer McDo en direct. Un mic mac familial qui leur fait perdre tout bénéfice d'ancienneté. Edmond refuse cette deuxième démission pour réintégrer McDo. Une procédure de licenciement est entamée, laissée en plan avant terme. Histoire de mettre un peu de pression. On lui impose des changements d'horaire, non plus à partir de 4 h où les horaires de nuit sont majorés, mais à partir de 6 heures. Une sanction financière directe. Il demande une compensation sur cette perte de salaire. On lui règle sa paie avec un chèque sans provision. Écœuré, prenant acte de la rupture du contrat de travail autoritaire faite par l'employeur, il ne se rend plus à son boulot et est licencié. Les prudhommes sont saisis.

Une étude américaine récente* montre que les frites McDo sont plus grasses de 30% qu'avant. Et voilà que ce nettoyeur proteste de se faire proprement dégraisser. Ce type est vraiment ingras


* bienetre.nouvelobs.com, 14 février 2006

Hambourgeoisement. Micmac domestique chez McDo

Lu 7142 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46