La lettre à Lulu
Lulu 54 novembre 2006

Handi même pas cap. Ticket invalidé



Bus et tram accessibles aux handicapés. Pas l'air si simple que dans les communiqués de presse.

Roulez invalides. Un handicapé en fauteuil participant à la commission intercommunale sur l'accessibilité des personnes handicapées a failli se faire broyer par les portes de l'ascenseur au siège de Nantes Métropole juste avant l’été. Faudra penser à l'équiper d'une carrosserie blindée.

Au chapitre innovations, c'est pas très probant. D'abord, le panneau lumineux qui parle aux aveugles et informe du passage des bus sur la ligne 4. Problème : comment déclencher la voix du panneau ? Plutôt qu'un simple bouton-poussoir, et pour faire comme la Ville qui met en place des feux qu'une télécommande ad hoc fait causer, il faudra aux aveugles se procurer une zapette. Aux dernières nouvelles, le panneau existe, mais personne ne sait si des télécommandes seront disponibles, ni pour qui, ni comment en obtenir, ni qui paye...

Pour les aveugles toujours, les responsables des travaux des abords des lignes s'arrachent les cheveux : comment placer les bordures de trottoir avec petites boules de béton sous les pieds ? Perpendiculaires au passage piéton, ou à la bordure de trottoir ? À quelle distance ancrer ce machin au sol ? Ce qui est primordial si on veut que les cannes blanches ne traversent pas à tort et à travers. Problème : les chartes définissant le positionnement de ces bornages au sol varient à quelques mois près. Les spécifications présentes sont on ne peut plus floues. Coincés à leur coin de rue, les aveugles peuvent attendre de voir venir.

Et puis il y a ces belles machines à vendre les ticsons et qui parlent. Les mêmes qu'à la SNCF. À Nantes, 80 exemplaires sont commandés. Léger hic : la machine n'est pas aux normes (normes que personne ne s'empresse de respecter, constructeurs et SNCF pareillement rebelles). Résultat, en chaise roulante impossible d'acheter des tickets car il n'y a pas de décrochement pour mettre les genoux. Petite mesquinerie handicapante de plus au passage, ces machines ne rendent pas la monnaie. Il faut faire chauffer la carte bancaire pour le moindre ticket aller-retour, ou accepter de devenir mécène de la Tan en abandonnant sa monnaie à chaque fois.

Andy Capital

Lu 1951 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46