La lettre à Lulu
n°33 - été

Histoire sans fin. La terre a de nouveau tremblé à Saint-Herblain



Histoire sans fin. La terre a de nouveau tremblé à Saint-Herblain
Si l’on n’a toujours aucune information sérieuse sur le monstre du Loch Ness, aucune preuve tangible de l’existence du Yéti, rien à ajouter sur la bête du Gévaudan, en revanche l’on sait que Monique Colvez s’est réveillée et sème à nouveau la terreur dans son quartier de Saint-Herblain.

Nos plus anciens lecteurs se souviendront des exploits de cette dame, épouse de l’ancien patron des flics de Loire-Inférieure, dont la principale activité consistait à nuire à ses voisins avec une imagination qui, quoique circonscrite à son quartier, ne connaissait aucune limite : destruction de plantes dans les jardins, jets de détritus par dessus les haies, voitures rayées, bris de vitrine, insultes racistes, hurlements continus sur ses voisins… La justice saisie d’effroi a fini par condamner la furie à l’obligation de soins et à une interdiction de paraître dans le quartier. Les voisins retrouvèrent quiétude et bonne humeur et l’on aurait pu croire, au désespoir de nos lecteurs, que ce feuilleton avait pris fin. L’interdiction de paraître levée en juillet 2000 ne semblait pas gâcher le happy end…

Or il n’en est rien. Depuis mai, Monique est de retour et toujours pleine de facéties. Passons sur du mobilier de jardin jeté pêle-mêle dans une pièce d’eau, un peu de soude caustique versée nuitamment sur quelques végétaux, sans doute les fruits de phénomènes surnaturels aisément explicables par art divinatoire. Du fantastique au polar il n’y a qu’un pas, allégrement franchi par Monique Colvez qui s’est fait alpaguer par une patrouille de flics après avoir rayé la voiture d’une voisine, laquelle voisine se trouve être, pas de chance, capitaine de police à ses heures ouvrables. Les poulets ont immédiatement reconnu la délicieuse épouse de leur ex-grand chef et détiennent enfin une preuve flagrante de ses hobbies nocturnes. La fliquette et néanmoins victime a porté plainte : audience le 25 juillet.

Suggestion : ne pourrait-on enfermer Monique dans le Loft ? Ses voisins seraient sûrs de ne pas la perdre de vue et cela aurait tout de même une autre gueule que les minauderies de Loana…

Lu 2519 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01