La lettre à Lulu
Lulu 47 décembre 2004

L'air de rien. Les élus lâchent un vent



L'air de rien. Les élus lâchent un vent
Avez-vous eu vent de la dernière mode ? Refuser les implantations d'éoliennes. Très tendance. Complètement dans l'air du temps. En résumé, selon les endroits, les moments et les auditoires, on vous soutiendra mordicus que les éoliennes sont des mochetés qui défigurent le paysage, des machines diaboliques qui distillent un bruit insoutenable, tournent aigre le lait des vaches, et découpent en tranches les oiseaux migrateurs. Pas de ça chez nous, disent les élus locaux, ou alors bien planqué. Député-maire du Croisic, Christophe Priou veut bien des éoliennes en mer, sur le plateau de la Banche dont le dossier en est aux études préliminaires. Mais il ne veut pas entendre parler du projet de ferme éolienne d'Assérac qui ne pose aucun problème d'environnement. Dossier pourtant bouclé, en attente d'avis favorable de la Commission des Sites.

Maire du Pouliguen, Christian Canonne connaît tellement bien le sujet qu'il parle de pylônes à haute tension pour acheminer l'électricité produite, et qualifie de "mur" l'alignement de 17 éoliennes espacées de 366 m l'une de l'autre. Plus fort, l'élu préconise d'attendre avant de construire ces moulins à vent, sous prétexte que leur technologie va évoluer, le matériel de demain étant forcément plus performant. "Devons-nous en conclure, ironisent les Verts de la Presqu'île guérandaise, qu'il n'y a pas d'ordinateurs en mairie du Pouliguen, dans l'attente du nouveau matériel plus performant ?"

L'attentisme technologique de Christian Canonne, qui doit se passer de bagnole, de téléphone ou de bretelle dernier cri en attendant toujours mieux, ne l'empêche pas d'envisager la construction d'un casino sur sa commune, proche du rivage, sans trop se frapper cette fois de l'impact sur le site et l'environnement. Le maire du Pouliguen n'est pas contre les éoliennes en mer, mais à condition de ne pas les voir. Si on pouvait faire des éoliennes enterrées, ou immergées, ce serait quand même mieux. L'énergie du futur ? Vents souterrains et rafales sous-marines.




Lu 2796 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03