La lettre à Lulu
n°33 - été

La Baule : massacre à la bétonneuse



La Baule, son remblai, son écomusée de la promotion immobilière, les dégâts de l’architecture financière sacrifiant les villas de charme à l’édification d’un mur de béton à millions sont étalés en format poche, édité par l’architecte baulois Alain Charles sur ses deniers, un étonnant panorama en accordéon de 25 plis, étirable sur 4,50 m de long. Simple et édifiant, le constat met l’un en dessous l’autre la photo du front de mer du Pouliguen à Pornichet, en 1960 et trente ans plus tard. Constat accablant des années béton, à l’ombre de la truelle de la maison Guichard et successeurs.

<I>Disponible dans les librairies de la Côte d’Amour dignes de ce nom. Et auprès de l’auteur, Alain Charles, 1, avenue Pierre Loti, 44500 La Baule. 135 F franco de port.</I>

Lu 2795 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01