La lettre à Lulu
Lulu 63 - décembre 2008

La brosse à relire



guerre mieux

« Et puis voici pour ceux des guerres, les coqs cambrés et claironnant, et les vautours, de haine lourds, avec leurs serres teintes du sang des souvenirs ». Poésie des tranchées, écrite en 1916 par un artilleur inconnu au bataillon, Albert-Paul Granier, fils de notaire du Croisic. Un petit bouquin édité en 1917 a été récemment déniché, pages non coupées, dans un vide-grenier de Mesquer. Le dénicheur en a fait cadeau à Claude Duneton, qui l'a fait éditer et préfacé, trouvant le sous-off rimeur de la trempe d'un Apollinaire.

Les coqs et les vautours, Albert-Paul Granier,
Éditions des Équateurs. 10 euros.

bricolo, saXo et Cie

Un bon élan donne de l'entrain. C'est connu. Pour preuve, le string de bain du plus bel effet réalisé avec un bel élan. Empaillé, bien sûr. Ce petit guide de survie pour bricoleur improbable ne manque pas de ressources : les épluchures de pneus finissent crème solaire, les baignoires fournissent les trous idoines pour mini golf d'appartement, et les poulples servent à tout, avec ou sans enclume. Soigneusement illustrés, 37 objets indispensables ou alors simplement impensables, pour beautiful people prenant leurs vacances en Foutraquie.

Petit atelier de bricolage de plage, Sophie Loubière,
illustrations de Laurent Sillau, Ginkgo éditeur, 9 euros.

passe ton bac d’abord

Au bar de l'Escale, on a la cale en pente. À Couëron, le Paradis paraît bien isolé. À travers la Loire, ou en biais de Gironde, un va-et-vient de croisières ordinaires, embarquement pour en face et la poésie remuée par la vague d'étrave. C'est ce que revèle le carnet de bord nonchalant tenu par Bernard Bretonnière, qui sait « emprunter la route-digue trait tiré de la terre à la Loire au-dessus des marais comme un pont avancé » et remarquer que « sur le quai du Pellerin cité natale du flic et intriguant Fouché l'édicule des toilettes est tout neuf et pimpant ». Ces textes esquissent un sillage au ralenti, autour de photos pellicule sensible, noir et blanc soyeux de Wilfried Guyot. Eaux grises où tombe un œil comme s'il en pleuvait.

Bacs de Loire, bacs de Gironde, road poem, Bernard Bretonnière & Wilfried Guyot. Éditions La part des Anges; 25 euros.

chambre noire

Saleté de crabe qui ronge de l'intérieur. Protocole de soins, séance de rayons. À s'empoigner les troubles d'un corps pris de panique lente, on finit par remonter à des cicatrices plus lointaines, enfouies dans la mémoire familiale. Souvenir ravivés, que la phobie de sang aurait pu submerger. Jusqu'à la découverte d'une mère faiseuse d'anges, au sort moins joli que la formule. Confidente, l'écriture à vif est ici toute en
retenue, pour ce premier roman très sensible.

Les Blessures fossiles,
Marie-Helène Prouteau, Éditions La part commune, 14 euros.

J’ai elle au tréma

Pour un bateau, le nom paraît improbable. On ne sait pas s'il prendra la mer. Glögg, c'est la première de ces 24 nouvelles au verbe incisif. Jeu du je, parenthèses de confidences, poésie posée, intimités partagées, traversées par Sitting Bull et Buster Keaton, les têtards qu'on élève quand on est gamin, l'origami et les noms des vents qu'il faut bien apprendre un jour. Éclats de rire. La petite musique de cette prose se montre vite prenante, attachante, avec des personnages qu'on perd et retrouve plus loin, à peine plus échevelés. L'Escarbille, la maison d'édition associative nantaise qui publie des premiers romans, a souvent de belles pépites à livrer. Celle-là est à confier à tous vos meilleurs amis. Même ceux que vous ne connaissez pas encore.

Glögg, Anne Maillé. Éditions L'Escarbille, 14 euros.
La brosse à relire

Lu 718 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03