La lettre à Lulu
Lulu 90-91 - décembre 2015

La brosse à relire





Un homme est mort
Contre la précarité, les dockers des quais de la Fosse sont en grève en 1909. La CGT, à l'époque anarcho-syndicaliste, appuie le mouvement. «On envoya des gendarmes à cheval et des agents pour dégager les voies de circulation, mais ils furent accueillis par des jets de pierres, puisées dans un tombereau rempli de granit concassé, qui fort opportunément passait par là.»

L'échauffourée tourne mal. Victor Charles, docker et gréviste, meurt d'une balle dans la tête tirée par un flic. Douze cartes postales illustrent le chapitre nantais de cette histoire sociale qui décline en images plusieurs conflits de prolos, de 1905 à 1911, à Limoges, dans le Nord, la Somme, la Champagne, le Midi viticole...

Le temps des révoltes, une histoire en cartes postales des luttes sociales à la "Belle époque", Anne Steiner, éd. L'Échappée, 170 p., 19 euros.

Ben mon colon !
Ouest-France colonialiste ? Allons donc... Un journal de si bon ton, bien pensant, bien sous tous rapports. Le relevé des écrits de la période 1945 -1962 est pourtant implacable, l'auteur prenant soin de rappeler à chaque citation le contexte politique du moment, et ce qu'écrivent alors d'autres titres de presse. Ce qui permet de bien établir la posture d'Ouest-France, rétive à la perte de l'empire colonial français et écrivant son opposition tamisée au grand élan de décolonisation. Le quotidien préfère le statu quo, la mission civilisatrice de l'empire. L'auteur rappelle la relation, proche de la fusion, du journal avec l'armée, multipliant les biographies de soldats, vantant la noblesse de caractère des militaires et honorant une mystique de la guerre avec un phraséologie quasi religieuse. On trouve même une bienveillance de la rubrique livres pour des ouvrages d'extrême droite. L'occident chrétien ancré dans l'Ouest français, le tout avec une très ambiguë défense des opprimés et colonisés, empreinte de condescendance. La torture ? Niée, censurée par Ouest-France quand Combat et Témoignage chrétien la dénoncent au même moment. Ouest-France demande en 1953 l'amnistie pour les Alsaciens enrôlés dans la Waffen SS, mais pas pour les insurgés malgaches de 1947, pourtant condamnés à tort et à mort... On lira ce bouquin comme une double chronique, du journal souvent surnommé Ouest-Rance, et du temps où d'autres ont eu des positions moins réac.

Ouest-France et la question coloniale, 1945-1962. Justice et liberté ?, Jacques Thouroude, éd. Goater, 448 p., 28,50 euros.

Passe-passe
Ce dompteur de patates est forcément un redoutable guérillero. C'est tout l'objet de la guerre des mots qu'analyse ce petit bouquin, attentif au vocabulaire des partisans de l'aéroport. Une série de tours de passe-passe sémantiques dont les enjeux sont déclinés en chapitres : séduire, diviser, tromper. D'abord, ce projet, ce n'est pas une construction ni une création, mais un «transfert». On y retrouve la «zone de non droit» qu'on n'a pas encore osé nommer «no go zone» mais ça ne saurait tarder. La métaphore de la guerre a déjà beaucoup servi, Auxiette demandant l'évacuation militaire des zadistes, «pas plus compliqué qu'au Mali» (où l'Opération Serval a quand même fait officiellement de 200 à 300 morts, soldats maliens et jihadistes surtout). Le préfet a qualifié l'Acipa de «vitrine légale d'un mouvement armé». Ce brave commis de l'État n'est pas ignare et sait ce qu'est un vrai mouvement armé, en Corse par exemple. Mais nul n'est parfait, même préfet.

La bataille de Notre Dame-des-Landes. Éléments de langage, Jean Petit, éd. L'Harmattan, 75 p., 11,50 euros

Georges
Il a beau être braqueur, il n'écrit pas braque. Georges Courtois cite même Isée, Isocrate, Démosthène. Ce qui fait de ses mémoires un ouvrage de référence pour les collégiens. Mais pour les apprentis malfrats, les conseils datent, comme celui de démarquer les slogans des banques, entrer à la BNP en disant «Votre argent m’intéresse», au Crédit Lyonnais en claironnant «“L’autre façon d’être une banque” c’est de remplir notre sac, merci», au Crédit Agricole, «On vient vider le coffre, c’est “L’imagination, dans le bon sens”». Slogans d'époque, mais périmés. Ce récit narquois et enjoué est fourni de dialogues au poil, à lire comme un polar hilare. S'y adjoignent des entretiens aux ptits oignons, et des documents (y compris les chroniques dans Lulu en fac similé), avec un sens de l'immoralité courtoise et du horslaloitisme de bon aloi.

Aux marches du palais. Mémoire du preneur d'otages, Georges Courtois, éd. Le Nouvel Attila, 320 p., 20 euros.

Genre de grève
À cette époque, les femmes qui bossent en usine ont une maladie spécifique, la «crise de nerfs», un genre de pendant de l'hystérie des sorcières en milieu ouvrier. En fait, elles craquent juste face au rendement, au management agressif des petits chefs et au harcèlement sexuel. Déclinant la formule de la sociologue Danièle Kergoat, «Ouvrière n'est pas le féminin d'ouvrier», l'historienne Fanny Gallot écrit ici un portrait de genre et de génération qui s'attache aux salariées embauchées aux lendemains de Mai 68 et virées à la fin des années 90 dans deux usines emblématiques, Chantelle (Saint-Herblain), et Moulinex. «Le genre trouble la classe (et vice versa)», note un chapitre de ces luttes de femmes bousculant leurs rapport à la hiérarchie, aux syndicats menés par des hommes, et au mouvement féministe en pleine effervescence.
En découdre. Comment les ouvrières ont révolutionné le travail et la société, Fanny Gallot, éd. La Découverte, 280 p, 19,50 euros.
Pour Chantelle, archives et témoignages : lesdessousdelafabrique.fr

Lu 3 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46