La lettre à Lulu
n°35 - déc

La souris folle. Baballe.com


Les footballeurs ont des sites perso. Miam. Va-t-on enfin savoir ce qui se passe dans les vestiaires ? Autant le dire tout de suite : non. On a affaire à des pros et c’est du sérieux.


La souris folle. Baballe.com<BR>
Les joueurs nantais sont répartis en deux catégories : ceux qui sont sur www.athleteline.com et ceux qui sont sur www.stevensports.com.

Les courageux (Ahamada, Berson, Da Rocha) ont choisi la première formule, qui impose de tenir un journal. Ca ne commence pas par la formule «cher journal» suivie de pensées profondes et réflexions intimes. Il s’agit de commenter les matches, raconter la dure vie du footballeur, faite de voyages harassants, d’entraînements épuisants, de séances de massages, de matches perdus… Rien de croustillant. Les curieux iront voir la rubrique «ma vie» (mon œuvre) où l’on entre un peu plus dans l’intimité de ces jeunes gens. On y apprend que Frédéric Da Rocha s’interdit de parler ballon avec sa femme. On est content pour elle. Le 6 décembre, il avoue modestement que «mon plus beau titre, ce serait le maintien». Il dit aussi : «je ne connais qu’une solution, les trois, je me fous de la manière avec laquelle on les obtiendra» et là, je n’ai pas compris, ça doit être du jargon de pro. Hassan Ahamada confie qu’il est heureux avec sa fiancée et leur «petit bébé» : «un rotweiller qui fait vraiment partie de la famille»... Pour écrire à sa star préférée chez athleteline, il faut demander un mot de passe par téléphone (3,68 F/mn, il n’y a pas de petits profits).

Chez Stevensport, le mail est gratuit et on est plus discret côté perso. De deux choses l’une : soit c’est un choix, soit Nicolas Savinaud, Yves Deroff et Michaël Landreau sont encore des cœurs à prendre et tous les espoirs sont permis, mesdames. D’autant que, grâce à la rubrique «j’aime, j’aime pas», on peut savoir tout ce qui fera plaisir à ses héros, et toutes les erreurs à éviter. Offrez un monaco à Nicolas Savinaud, mais ne lui cuisinez pas de choux de bruxelles. Si vous invitez Yves Deroff, sachez qu’il n’aime pas les quenelles mais raffole de «la NHL et NFL» (???). Pour faire un choix, consultez les nombreuses photos et la fiche qui donne les mensurations. Seul, Marama Vahirua commence son «j’aime» par «ma femme, bien entendu». Dommage, c’est le seul qui aime jardiner.

Côté boutique, c’est Noël sur le site de Michaël Landreau, où, moyennant la modique somme de 346 F (+45 F de port), vous pourrez arborer SON maillot avec tout, même les sponsors (mais y’en a plus en ce moment – des maillots, pas des sponsors). Pour les petites bourses, un tee-shirt à 69 F (au lieu de 99 F !) + 30 F de port.

Sinon, tous proposent des jeux absolument inaccessibles aux néophytes et avec rien à gagner en plus. Globalement, je confirme : ça intéressera ceux que ça intéresse.


<a href='mailto:missclic@lalettrealulu.com' class=font2-30><B>Miss Clic</B></A>

Lu 3489 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01