La lettre à Lulu
n°35 - déc

Latululu ?



L’herbe qui fait parler
Presse-Océan, 13 septembre 2001
Brière n’est muette que de temps à autre : «Si la Brière se tait pour dénoncer les chasseurs, la Brière a en revanche parlé aux gendarmes d’Herbignac pour qu’ils arrêtent celui qui cultivait du cannabis dans son jardin». L’ancien légionnaire et patron de bar doit donc ses deux mois de prison avec sursis au sens sélectif de la délation de ses voisins briérons. L’horticulteur repéré est victime d’une 22 long rafle.

Programme d’essorage
Le Magazine du Conseil général de Loire-Inférieure, nov. 2001. Ça s’appelle «asseoir son essor». L’édito d’André Trillard est un morceau de littérature. Texto : «Nous allons nous trouver bientôt à un carrefour institutionnel important dont les directions qui seront prises risquent d’influencer voire même de modifier le rôle et les répartitions de compétences de diverses collectivités territoriales». En clair, quelque chose va peut être changer.

Cherche lecteur sachant lire
L’Hebdo de Nantes, 7 novembre 2001
«L’Hebdo de Nantes, cherche correspondant sachant lire et écrire pour sa rubrique Vivre à Nantes.» Est-ce à dire que jusque-là il n’a recruté que des analphabètes ? Si c’est lui qui le dit…

Les mystères de l’Ouest
L’Eclair, 14 novembre 2001
Une dizaine de témoignages de lumières et de triangles observés dans le ciel de Châteaubriant depuis août dernier. Météorite, OVNI ? L’Eclair, parle «d’une boule blanche avec une traînée». Attention. On ne doit pas dire trainée, mais personne de peu de vertu.

La manif des poulets gelés
L’Eclair,15 et 16 novembre 2001
C’est nouveau : la manif de fonctionnaires, de nuit, par un froid de canard. Pour demander plus que des gilets pare-balles annoncés par leur ministre, des policiers nantais ont tenu une manif le 14 et 15 novembre à 23 heures, place Royale. Si ça continue, les syndicats de sauvageons vont appeler à un rassemblement en plein jour pour exiger des gilets pare-baffes.

Des dangers de la récup
L’Eclair, 16 novembre 2001
120 caravanes de gens du voyage illégalement installées, que Rezé «accueille bien malgré elle, malgré l’intervention municipale, et malgré les ouvrages qui, théoriquement les empêchent de le faire», blocs de pierre, buttes de terre. Voilà pour le constat dressé par le journal. Mais cette «concentration» a forcément une raison : «il est probable que le bâtiment visé est l’ancien Leclerc qui possède encore des matériaux récupérables». Ne dites plus gens du voyages, dites caravandales. Ou tous coupables. Aucune plainte pour vol de matériaux ne vient pourtant justifier cette accusation. D’autant que si c’était le cas, le préjudice serait incommensurable, l’ancien hypermarché étant voué à une destruction prochaine. On résume : ces nomades ne peuvent être que des voleurs chapardant de matériaux qui de toutes façons ne valent pas un clou. Des méfaits du matérialisme.

Des dangers de l’euro
Ouest-France,16 novembre
Le quête à la messe craint l’euro. Au lieu des dix balles habituelles, si les paroissiens se mettent à ne lâcher qu’un seul failli euro, «on va, financièrement parlant, à la catastrophe». Rien moins. Sous le titre «L’église pourrait y perdre au change», (rappelons que change est un mot anglais et qu’il existe une traduction française, «monnaie»), Ouest-France fait passer le message en même temps que la corbeille : il faut inciter les fidèles à lâcher deux euros. En ce cas, avec un sacré gain de 31%, c’est plus la cata, c’est la manne. Qu’est-ce qu’on dit ? Merci Saint Euro.

Langue de CU
Ouest-France, 17 novembre 2001
La communauté urbaine, première leçon, vue du conseil municipal des Sorinières. Hors d’œuvre : la «quote part des annuités de dette supportée par les communes jusqu’à leur complète extinction» est tranférée à la CU. Plat de résistance : «Compte tenu de la détermination de l’attribution de compensation définitive, il convient d’actualiser l’échéancier de dette sous forme d’avenant». C’est un minimum. Cerise sur le gâteau : «les compétences en matière de distribution et production d’électricité et de distribution de gaz, l’enfouissement de tous types de réseaux sont transférés à la CU avec la formulation : distribution et production d’électricité, distribution de gaz, enfouissement de tous types de réseaux». Alors là, pour une surprise, c’est une surprise.

Braqueurs incivils
Ouest-France, le 20 novembre
Joseph Parpaillon, le maire d’Orvault a le sens de l’à-propos. Après une série qui enchaîne le braquage d’un surpermarché, l’incendie de six voitures et le braquage avec prise d’otage d’une jardinerie, il a les mots justes : «On ne parle plus d’incivilités mais de violences pures et simples. C’est à l’image d’une société en manque de valeurs qui est en train de marcher sur la tête». Amis braqueurs, revenez à des valeurs plus conviviales. Et portez un casque quand vous marchez sur la tête.

L’as-tu Li ?
Ouest France, 26 novembre 2001
«La seconde édition des Escales philosophiques qui ont investi durant trois jours les Beaux-arts, Le Lieu inique et le Piano’cktail…» L’unique est-il injuste, voilà un vrai sujet de philo pour le bac.

Lu 3162 fois













La Lettre à Lulu : @ValKphotos @CQFDjournal @JefKlakRevue @Reporterre @Bastamag @acrimed_info lulu solidaire
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : @ValKphotos on a cosigné.
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: Serieux?! C'est quoi que l'État pige pas dans #IndyMedia? indy (indépendant) + media (média) = liberté de la presse! https:…
Vendredi 29 Septembre - 10:04
La Lettre à Lulu : Retailleau ne cumule plus. Explication par @rayclid #retailleau #senateur #Senat #cumuldesmandats https://t.co/bAFUgJe2h4
Jeudi 28 Septembre - 12:59
La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47