La lettre à Lulu
Lulu 88 - mai 2015

Latulululu?



<br>
Zingue de parkingue
Presse-Océan, le 13 avril 2015 
Un Mirage remonté sur un parking d’hypermarché à Rezé. La vente d’armes fait dans la proximité ? L’avion de combat au rencart, « fleuron de l’armée française », a passé sa vie à balancer des missiles autoguidés pour doper les statistiques de veuves et d’orphelins en Afghanistan, Bosnie, Kosovo, Irak, Libye. Ici, la promo de ce génie français guerrier fait de la retape auprès des chômeurs. Un Mirage, t’y crois, toi ?

Retraité pour rien
Ouest-France, le 24 février 2015
Nouvelle catégorie : le retraitus bénévolus. Alpaguée par un coup de téléphone lui disant qu’elle a gagné un lot gratos, une vieille dame s’est fait arnaquer, achetant une fortune un canapé et deux fauteuils. Sortie d’affaire grâce à l’« intervention gagnante de retraités bénévoles » d’une association de consommateurs. Avec cette catégorie, on n’attend plus que l’exilé fiscal bénévole, et le rentier sans but lucratif.

Carbonisé, mais productif
Ouest-France, le 22 février 2015
Ne vous reposez jamais. Trop risqué. « Le désir de travail se réveille par le repos, et cette alternance de travail et de repos fait beaucoup pour la productivité » assène le psychiatre commis pour commenter les parades au burn out. Contre le surmenage, préférez l’épuisement au repos : pas question de faire cadeau de votre productivité à un patron qui vous maltraite autant.

Carbonisé, ça baigne
Ouest-France, le 22 février 2015
Toujours cet article mode d’emploi pour « échapper au burn-out », qui est -selon Larousse -un « syndrome d’épuisement professionnel caractérisé par une fatigue physique et psychique intense, générée par des sentiments d’impuissance et de désespoir ». Toubibe dans le civil, l’auteure de l’article a l’ordonnance très commerciale : thalasso à 1 060  euros la cure spéciale avec massage indien de la voûte plantaire, et « pour les budgets plus modestes » un simple « bain aux huiles essentielles » en passant un « CD de musique douce ». Il est pas beau, le bout du rouleau ? Thalasso-ramollo-mantra à gogo.

Invasion d’étrangers
20 minutes, le 10 février 2015
Le titre claque « Nantes : Les étrangers de plus en plus nombreux ». On pourrait avoir une peur bleue. Mais pas la moindre xénophobie, ceux-là sont bienvenus « aux Machines de l’île ». De braves touristes européens, porteurs de carte bleue.

Serpent bombe
Ouest-France, le 11 mars 2015
Un serpent albinos découvert « au milieu des bouteilles et des briques de lait » au centre de tri dont l’exploitant y voit « un indice supplémentaire des incivilités auxquelles les agents se trouvent confrontés ». Civil, tu tiens ton boa en laisse. Incivil, tu le refiles aux éboueurs. Le même jour dans le chenal de l’estuaire, la drague ramasse une bombe américaine « apparemment en parfait état de marche ». Mais là, pas de l’incivilité qui tienne, c’est du militaire, et les bombardeurs étaient nos alliés. Thanks, old chaps !

Les anti-tout immanquables
Sports.fr, le 14 novembre 2014
Le titre claque : « Nantes-Anti : trop de tirs immanquables ratés ». Qu’est-ce ? Sans doute un constat consternant, la police raterait trop de tirs de super flash ball contre les manifestants anti-tout, donc anti-Nantes. Pourtant les dégâts, nez et yeux mutilés à vie prouveraient le contraire. En fait non, c’est juste Thierry Anti, l’entraîneur du club de handball qui râle contre ses joueurs. Une solution : un stage avec la BAC…

Écran noir
Ouest-France, le 20 février 2015
Les surveillants de Saint-Herblain en ont marre. Les 13 préposés municipaux aux écrans de vidéosurveillance du « centre de supervision urbain » menacent de mettre en grève les 20 caméras qu’ils sont payés à reluquer, et les 160 alarmes des équipements publics de la ville. Le syndicat Sud dénonce les « missions trop nombreuses, mal définies, et sans renfort humain, difficiles à assurer ». Ils ne demandent même pas d’écran pare-balles.

Le chaland qui passe
Ouest-France, le 19 mars 2013
Il y en a qui ne manquent pas d’air. En escale à Nantes, un ponte d’Air France déclare que si NDL se fait, la compagnie ne créera pas de nouvelle ligne : « Ce n’est pas un aéroport qui crée le trafic ou les lignes. On regarde le marché, les zones de chalandise : nous allons là où il y a des passagers ». Le zadiste n’a pas l’air d’être dans la cible marketing.

À flux entendu
Ouest-France, le 29 décembre 2014
Titre : « Camionnette folle à Nantes. Le conducteur n’est pas audible ». Le chauffard du marché de Noël a du choper une extinction de voix. Mais non, il est juste soigné à l’hosto et la police peut pas lui causer. France 3 a préféré « pas auditionnable ». Rappelons que le vrai mot français est non-interrogatoirable.

Karcherisons La Baule !
La Turballe infos, le 10 janvier 2015
À La Turballe, rituel des vœux à la noix. Micro à Yves Métaireau, président UMP de la communauté de communes Cap Atlantique et maire de La Baule. Hmmm. Il commente l’attentat à Charlie hebdo : « Nous, les élus, nous sommes inquiets de cette situation qui préfigure une guerre en France, mais comment peut-on faire autrement quand on a six millions de musulmans en France ? La communauté musulmane a bien du mal à s’intégrer, notre pays n’a jamais connu un 11 septembre français aussi lourd. » Et hop tout le monde dans le même sac ! Un comble : le cacique baulois de la communauté de communes fait dans l’anti-communautarisme primaire.

Ami du chiffre d’affaires
Presse-Océan, le 9 décembre 2014
Médaille d’argent seulement. Au palmarès des villes « business friendly », sorti du chapeau de l’institut Opinionway, Nantes n’arrive que deuxième derrière Bordeaux. Un affront. Pour se refaire, on attend le classement bobo friendly (la compétition est rude), flashball friendly (mais tout le monde s’y met), ex Premier ministre friendly (galvaudé) ou attractivity-compatibeul (label truqué). Reste toujours éléphant-à-roulettes friendly.

À genoux sur le frein
La Baule+, février 2015
Le gratuit baulois remporte la palme de la question impertinente. Le journal a eu l’audace d’interpeller vertement un ponte des palaces Barrière, d’un : « L’image d’excellence et haut de gamme de vos établissements ne constitue-t-elle pas un frein vis-à-vis des personnes qui surestimeraient les prix et n’oseraient pas entrer dans un hôtel ou un restaurant ? » Quel manque de respect. Surestimer les prix. Ce journaliste a vraiment une imagination sans frein.

Lu 14 fois













La Lettre à Lulu : @ValKphotos @CQFDjournal @JefKlakRevue @Reporterre @Bastamag @acrimed_info lulu solidaire
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : @ValKphotos on a cosigné.
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: Serieux?! C'est quoi que l'État pige pas dans #IndyMedia? indy (indépendant) + media (média) = liberté de la presse! https:…
Vendredi 29 Septembre - 10:04
La Lettre à Lulu : Retailleau ne cumule plus. Explication par @rayclid #retailleau #senateur #Senat #cumuldesmandats https://t.co/bAFUgJe2h4
Jeudi 28 Septembre - 12:59
La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47