La lettre à Lulu
Lulu 50 novembre 2005

Marché aux puces. Les ordis à la casse départ



Marché aux puces. Les ordis à la casse départ
Une bonne action : adoptez un ordinateur en fin de vie. Pour lui éviter d’être maltraité dans les déchetteries, broyé comme un malpropre, bazardé avec le tout venant. Pendant deux ans, Nantes Métropole a pourtant mené une action pilote, «Initiative Recyclage», pour tester grandeur nature le retraitement de ces équipements. Puis, tout a été interrompu en août 2004, faute de financement des industriels qui attendent les textes réglementaires pour mettre la main à la poche. L’application en France de la directive européenne obligeant à récupérer les déchets électriques et électroniques a du retard. En attendant, et après deux ans d’expérience, on fait comme avant, on planque sous le tapis. La collectivité publique n’a pas voulu payer à la place des fabricants et distributeurs de frigos, ordinateurs, téléphones portables magnétoscope et télés. «En ce mois d’octobre, rien n'est opérationnel pour répondre à ces obligations, pourtant effectives depuis le 13 août dernier...», dit Nantes Métropole. Depuis le 1er juin 2005, les écrans d’ordinateurs et de téléviseurs, et les petits appareils, radio-réveils, lecteurs de CD, téléphones portables, ne sont plus collectés sélectivement. Seul, le gros électroménager (frigos, machines à laver…) garde une collecte sélective, les producteurs de ces appareils ayant continué à financer le traitement comme ils le faisaient dans la phase pilote. «On est dans une phase de flou. Les collectivités ne veulent pas prendre le risque de constituer des stocks en attente d’installation des filières, de peur que le retraitement de ces stocks historiques ne soit abandonnés aux frais du contribuable. On fait donc comme avant : on élimine en décharge avec les déchets dangereux, au tarif maximum», déplore un ingénieur à l’Ademe. Y’aurait bien une solution : reconstruire des ordinateurs tout en bois, comme dans le temps.

Marché aux puces. Les ordis à la casse départ

Lu 2227 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01