La lettre à Lulu
Lulu 82-83 - décembre 2013

Masterchef. Un bienfaiteur de la subalternité


Comment vous, les sous-chefs, ressentez le chef ?, demande le chef. Je vous dirai ce que j’en pense, ajoute le chef. Le top du management à Nantes Métropole.


Masterchef. Un bienfaiteur de la subalternité
Attention : secrets de chef. Un grand ponte de Nantes métropole dévoile sa recette d’« évalution circulaire de la relation managériale ». Non ce n’est pas un rituel sioux, quoique à bien y regarder... Philippe Marest est directeur général adjoint à la direction générale environnement et services urbains (vraiment beaucoup de généraux dans cette armée mexicaine). La stratégie qu’il dévoile n’est ni plus ni moins qu’« une objectivation structurée des objets de la relation pour déterminer des axes de progrès pratiques et éviter les discussions creuses ». Pouvez répéter ?

Pour éviter de creuser plus, laissons-le parler : « Cela s’est déroulé sur quatre mois. Dans un premier temps, et sur la base d’un certain nombre d’axes spécifiques définis à l’avance, chacun de mes collaborateurs a évalué pour lui-même sa relation avec moi. Dans un second temps, mon équipe s’est réunie pour partager collectivement la synthèse qui en résultait et l’enrichir. Ce moment a donné notamment à l’équipe l’opportunité de mesurer et d’échanger sur la disparité des perceptions, attentes et pratiques de chacun. Enfin, nous avons eu une réunion collective où j’ai pris connaissance de la synthèse finale et où nous avons pu échanger assez longuement, support à l’appui, sur les vécus respectifs de notre relation. » On se croirait chez un conseiller conjugal...

Les moins z’uns

C’est sympa d’appeler ça une « évaluation circulaire ». On n’imagine pas le moindre esprit de hiérarchie, tout le monde est sur le même plan, c’est horizontal, ça tourne. Un vrai tourbillon. Très magnanime et pater noster, Philippe Marest donne un exemple : « Je suis très attaché à ce que mes collaborateurs puissent tirer profit de leur travail et jouissent de la visibilité qui, me semble-t-il, leur est due dans une logique de développement professionnel. Ainsi, à l’occasion de nos réunions avec le directeur général des services, je les laisse présenter et argumenter les dossiers qu’ils ont préparés et que nous avons validés ensemble. Certains avaient le sentiment que j’étais parfois un peu trop en retrait dans ces réunions. En parler a changé leur perception de la situation et de nos positionnements respectifs dans ces réunions. »

C’est beau cette autorisation suprême du chef qui permet au cadre moins z’un de prendre la parole devant le super grand chef suprême. D’autant que le chef (qui est aussi le moins z’un du grand manitou général) retrouve toute sa surpuissance : il donne les règles, et c’est à lui que revient la tache de dénouer le trouble du subalterne qui lui doit tout : le droit à la parole et le décryptage du non-dit, l’expression du refoulé et l’obligation d’exprimer sans arrière-pensée le vécu de sa subalternité... Pas facile de trouver sa place dans la horde sauvage des moins-z’uns.

Au même moment, le grand manitou, Benoist Pavageau, officiellement directeur général des services, soulevait quelques objections de la CGT des territoriaux : « Le DGS, lui, continue de développer sa propre pratique managériale : je prends, j’utilise et je jette. Dernier exemple en date : la directrice de l’habitat à qui l’on vient de demander de quitter son poste (est-elle d’accord ?) tout en l’annonçant à son équipe. Onze  ans de service à Nantes Métropole, sans compter les années nantaises ! Merci et au revoir. Est-ce la dernière d’une longue série débutée depuis 2007 ? » Contactée, la directrice de l’habitat en question a préféré garder le silence. En voilà un job pour rebondir : gardien de mutisme en stage tremplin.

Lu 317 fois













La Lettre à Lulu : @ValKphotos @CQFDjournal @JefKlakRevue @Reporterre @Bastamag @acrimed_info lulu solidaire
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : @ValKphotos on a cosigné.
Vendredi 29 Septembre - 10:05
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: Serieux?! C'est quoi que l'État pige pas dans #IndyMedia? indy (indépendant) + media (média) = liberté de la presse! https:…
Vendredi 29 Septembre - 10:04
La Lettre à Lulu : Retailleau ne cumule plus. Explication par @rayclid #retailleau #senateur #Senat #cumuldesmandats https://t.co/bAFUgJe2h4
Jeudi 28 Septembre - 12:59
La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47