La lettre à Lulu
Lulu 60 - juin 2008

Même PO mort !

Le zéro et l'infinitif


L'adhésion à la formule du Presse-O new look a une marge de progression absolue. Elle a pour l'instant généré le degré zéro de l'enthousiasme, en faisant l'unanimité contre elle.


Inventer, convaincre, séduire. La mission de Dominique Luneau commence à l'infinitif. Pour l'infini, on verra après. «On est dans une phase difficile, reconnaît-il. Mais c'est une tradition à Presse-O: dans un sens ou un autre, les votes sont fortement majoritaires, derrière le syndicat Sud, ex-CFDT. Je ne demande pas qu'on me fasse crédit par principe. Je comprends que chacun ait besoin de voir pour croire, de juger sur pièces. C'est un projet forcément économique, avec des moyens limités, dans un journal qui perd 3 millions d'euros sur 19 millions d'euros de chiffre d'affaire. L'actionnaire majoritaire -le groupe Ouest-France- a fait en 2007 un abandon de créance de 18 millions d'euros. Il n'aura pas envie de faire ça tous les ans (…) Il s'agit de sauver un canard. Si on ne fait rien, on est mort. Ce qui a failli arriver il y a deux ans si Ouest-France n'avait pas racheté. On a supprimé les gonflettes, comme cet arrangement où Presse-Océan fournissait des milliers d'exemplaires redistribués aux abonnés du FCN en contrepartie d'un contrat d'image du joueur de foot Olivier Quint (…) On ne ferait pas ce projet, on ferait quoi? Je suis prêt à débattre, je n'ai pas plus la science infuse que d'autres. Je ne sors pas ma formule de mon chapeau, on a beaucoup observé. Le modèle pour moi, c'est Le Parisien, qui progresse dans la ville où les gratuits sont très présents. (…) On ne fera pas en tabloïd un copié collé du journal actuel : on fera des choix, en privilégiant les faits de société, la vie quotidienne, les acteurs de la ville et les sports. On ne peut pas rester en opposition frontale à Ouest-France. Et on doit se décoller de l'agenda (les rendez-vous institutionnels, ndlr), faire des choix. On manque de moyens? Raison de plus pour bien les utiliser». Avant de lancer la formule en janvier 2009, deux numéros zéros vont être testés «
ce qui ne s'est jamais fait à
Presse-O, avec des retours qualitatifs et quantitatifs. C'est un rythme très soutenu». Pour l'instant, avec 100% d'opposants, le mot soutenu n'a pas l'air de saison.
René-Francis Mutin

Lu 1309 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01