La lettre à Lulu
Lulu 86-87 - novembre 2014

Moitié oui moitié non. L'entre-deux Guerriau


Sur sa déclaration de patrimoine, la moitié du sénateur figure à moitié.


Le mariage de Joël Guerriau est-il soluble dans son patrimoine ? Sur sept pages, la « déclaration d’intérêts et d’activités au titre d’un mandat parlementaire » du sénateur, adressée à la HAVP, Haute autorité de la vie parlementaire, comporte une
curiosité. On y apprend accessoirement que sa fonction de directeur général de la fédération nationale des Caisses d’épargne lui a permis de palper 485 405 euros annuels en 2011, soit quelque 40 000 euros par mois. Mais depuis, juré, il
n’a plus rien touché à ce titre et l’écureuil ne lui a refilé aucune noisette.

L’étrange est ailleurs : page 4, le citoyen Guerriau Joël déclare « néant » pour l’activité de son « conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité »*. Mais page 5, il déclare une certaine « Gestin Christine », attachée parlementaire pour sa fonction de sénateur... laquelle se trouve être son épouse en bonne et due forme et la mère de leurs trois enfants. Ce qui en fait peut-être une intermittente du patrimoine.

« Mon épouse n’aime pas être en avant de la scène. Sa vie, elle la consacre aux autres. À nos enfants d’abord, qu’elle suit avec attention », écrivait Jojo Guerriau sur son blog en 2007, en vantant le dévouement de madame dans une association
humanitaire mais aussi comme élue au conseil régional depuis 2003 : « Une élue consciencieuse et présente. J’ai beaucoup
d’admiration pour tout ce qu’elle fait
. »

Pourtant, on s’interroge : comment un élu de son envergure peut-il déclarer sa moité sans la déclarer, à moins qu’il ne la
répudie sans la quitter, ou qu’il tente l’audacieuse posture de se l’attacher parlementairement sans considérer ni le
meilleur ni le pire, juste par-delà les liens du mariage. C’est sans doute un nouvel épisode de la guerriau des sexes.

Noël Bisé-Futon

*Avec ce masculin, l’administration considère étrangement que toute personne qui partage la vie des parlementaires est un homme. On ne le dira jamais assez : ces gens-là s’infiltrent partout...

Lu 104 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01