La lettre à Lulu
n°32 - mar

Montoir-de-Bric et de Broc. La déchetterie sans tri



Le coin de Montoir-de-Bretagne est en passe de devenir une sacrée poubelle : après les déchets de l’Amoco Cadiz à peine enfouis à Donges et soigneusement oubliés sous un peu d’herbe depuis vingt ans, les 200 000 tonnes de fioul et sable, cuvée Erika, charriés par camions en attendant leur élimination, Montoir-de-Bouillasse écope des farines animales. Sur les 18 sites de stockages des farines carnées au rebut, Montoir-de-Brouette en prend deux et pour 25 000 tonnes*. Ce n’est pas de la déchéance, c’est de déchétophilie.

<I>* L’Éclair, le 22 décembre 2000</I>

Lu 2787 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01