La lettre à Lulu
Lulu 66 - novembre 2009

N'importe nawak Rien à chiffre !


Estuaire, esbrouffe de fréquentation.


Le bilan officiel de fréquentation de la biennale Estuaire est étonnant. Le comptage des visiteurs est parfois d'une précision rare, qui fait s'étonner qu'on n’aille pas jusqu'à deux chiffres après la virgule, comme pour ces 16 009 entrées pour l'expo du Grand Café nazairien. Juste à côté, on a strictement extrapolé le même chiffre (35 641 à chaque fois) pour le toit de la base sous marine, la terrasse d'en face, de l'autre côté du bassin à flot, et l'expo dans le noir de l'alvéole aménagée en dessous, au Life. À Nantes, pour la photo de Lætitia Casta dans le canal Saint Félix, le décompte aligne un gros zéro. Paraît-il qu'il n'y avait pas de possibilité de comptage, ni à un bout, ni à l'autre du canal. Mais pour compter, on a bien compté 60 000 personnes (pas une de plus) pour les anneaux de Buren, alors qu'il n'ont peut être fait qu'aller boire une bière dans le lieu branchouille du moment. Du haut des branches des arbres de Frossay, 33 005 visiteurs ont été enregistrés. Pas un de moins. Les bons compteurs qui font les bons amis ont aussi impérativement dénombré les deux tiers des visiteurs de machines de l'Ile, qui n'ont peut être pas poussé plus loin, sans savoir qu'une biennale d'art pérenne essaimait des œuvres dans cet estuaire qui trouble la géographie, allant de la mer jusqu'à l'abbaye de Fontevraud, pour plaire à Auxiette. La méthode dévoile pourtant ses secrets : dix chiffres sur 27 sont en fait des moyennes de quelques jours multipliés par le nombre de jours, par équivalences forcées. Et curieusement le chiffre qui pourrait être fiable, celui issu de la billetterie des entrées à l'Abbaye de Fontevraud, tombe sur un chiffre trop rond pour être honnête : 60 000. Mais bon, personne n'a bronché, la presse a repris 723 239 visiteurs comme si la précision était irréfutable. Cette constance des gens a satisfaire les extrapolations statistiques rassure. Au moins sur le sens de la discipline du journalisme comptable.

Lu 249 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46