La lettre à Lulu
Lulu 86-87 - novembre 2014

Neuf piques. Ça soufi comme ça


Mixé à d’autres pratiques pas très balisées, l’ennéagramme plante ses neuf piques en terre nantaise.


Dans la région nantaise, la formation via l’ennéagramme « séculaire », « millénaire » comme processus de transformation et de détection de traumatismes bien cachés en soi, est dispensée non seulement aux Naudières dans la sphère du public cible catho, mais aussi par divers psychothérapeutes pratiquant l’étoile à neuf piques. Parmi celles et ceux qui s’en réclament et panachent avec d’autres thérapies gri gri, on trouve Murielle Coleman, qui mêle allègrement d’autres techniques « PNL humaniste, hypnose ericksonnienne, thérapie narrative » avec un brin de l’enseignement soufi appris auprès d’un certain maître Pir Vilayat Inayat Khan qui n’est pas mort en 2004, il a alors « juste quitté son corps » (sic).

Ennéagramme encore au programme dans des officines diverses comme Hexafor à Orvault qui « explore l’absent mais implicite », Regard 9 à Orvault, qui drague les entreprises du BTP, de l’agro alimentaire, de l’hôtellerie. La gestion du stress est un vrai marché. Pas bête, on génère du stress, et ensuite on le gère. C’est bon pour la croissance. Chez Active Training, à Carquefou, la formation de deux jours est à 1 000 euros, déjeuner compris. Mais si on pleure sur un hiatus personnel intra-utérin et que ça coupe l’appétit, on est remboursé ? Impossible voyons, la formation est garantie avec plaisir car « Au niveau cognitif, le plaisir favorise l’émergence de neurotransmetteurs du type dopamine ou sérotonine qui sont de véritables lubrificateurs de matière grise. Grâce au plaisir, les messages passent dix fois mieux, le temps passe plus vite et les participants repartent avec plus d’énergie et donc de motivation pour changer leur pratique ». Sans parler des week-ends temporaires vendus par des marchands de piques et démarcheurs de l’âme qui n’ont pas de base localement, mais louent des salles et font leur pub dans les librairies ésotériques et les supermarchés bio. L’étoile qui pique est bien plus juteuse que la farine d’épeautre. D’ailleurs la farine , c’est pas juteux, c’est de la poudre.

Lu 86 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01