La lettre à Lulu
Lulu N° 78-79 - décembre 2012

Notre damier des Landes


Noir et blanc, manque pas une case. Échec et matraque. Échéances et matins agités.


Notre damier des Landes
No cogito ergo sum
De Paris à Nantes et de Nantes à Paris, ça panique grave. François Blouvac, le dircab d’Ayrault qui partage son temps entre la capitale et la basse Loire, a pondu un argumentaire envoyé par mail à tous les généraux et colonels de Nantes métropole. Cinq pages d’« éléments de langage », classés sur le mode binaire vrai/faux. L’idée de ce vade-mecum entend fournir des réponses toutes faites, même si elles sont biaisées, aux chefaillons. Si jamais des impertinents les interpellent sur le sujet. Question subsidiaire: il est interdit de réfléchir de façon autonome quand on est fonctionnaire territorial nantais sous peine d’être soupçonné d’activiste notoire. Vrai/faux ?
Un PPP Vinci-PS
Au PS et chez Vinci aussi, ça flippe à mort. AGO, la filiale du bétonneur en charge du contrat de NDL, a distribué aux militants zélés PS un document de niveau maternelle (sur un des schémas, les avions bruyants font « Phooooompf » pour qu’on comprenne bien). C’est à apprendre par cœur et à recracher aux militants moins zélés, et aux électeurs bornés. Résumé : avant, c’est-à-dire aujourd’hui, c’est l’enfer. Demain, parce que l’espoir déplace des aéroports, le paradis. Ce qu’on appelle un partenariat politique-privé.
Délit d’initiés
Tout est possible, tout est imaginable. Même Nantes promue capitale verte 2013. Un « recueil des bonnes pratiques » sortira donc l’an prochain, édité par la revue Usbek & Rica (Rustica n’était pas libre). Une commande sur un mode mots fléchés. La publication s’adressera « plus particulièrement aux experts/initiés du monde professionnel ». Ignares, chômeurs, s’abstenir. Parmi les thèmes abordés, « climat ; ville durable ; vers la réconciliation ville nature… » Petit rappel aux non géographes : le bocage, les bois et les zones humides de NDL sont hors limites de la communauté urbaine. Ça tombe rudement bien.
Le non appel des 14
C’est au-dessus des pertes admissibles : près de 30 % de déserteurs parmi les 50 parlementaires PS/PC de Bretagne et Pays de la Loire au bout de quelques semaines de charges de l’armée contre le peuple dans le bocage. Pas brillant. Le moral des troupes flanche déjà. Le 17 novembre, le jour de la manif chantier qui a réuni quelque 40000 personnes pour reconstruire des cabanes, ils n’ont en effet été que 36 députés et sénateurs PS/PC de l’Ouest à signer au garde-vous un communiqué dénonçant la contestation du projet d’aéroport "par des activistes radicaux et violents". En Loire-Inférieure, tout semble encore sous contrôle : tous les petits soldats socialistes des palais Bourbon et du Luxembourg ont le doigt sur la couture du pantalon. Par contre, service réduit au strict minimum dans le Finistère avec un seul signataire sur 11 patentés. Le farouest aurait une dent contre le grandouest ?
C’est quoi c’Tarnac
Bien que droitistes, les socialistes n’osent pas le dire, et pourtant ça leur brûle les lèvres. Si NDL s’enlise, c’est la faute à l’ultra gauche. Les ultranarchotonomes ! Depuis Tarnac, on hésite à agiter l’épouvantail, même si le flash-ball socialo le garde dans le viseur. Agissant de nuit comme de jour, cagoulée ou non, nue comme habillée, retraitée mais aussi jeune et un peu moins jeune, joyeuse et chantante, désarmée et astucieuse, masculine et féminine, la « mouvance » est d’autant plus redoutable que ses visages sont multiples. Aussi déterminée qu’indéterminée. On l’a même vu apporter des matelas, des pulls, des légumes, du riz. C’est dire si elle est dangereuse. D’où la très élégante suggestion d’Auxiette, en souvenir sans doute de son passé glorieux de pédagogue (il a été prof de maths, si si, et aussi censeur…), invitant le préfet à "passer au kärcher la frange la plus radicale de Notre-Dame-des-Landes"*. Depuis, Auxiette fait dans le communiqué en rafale, sans sommation. Mais il a dû être entendu, car lors de la manif du 24 novembre, face à une foule désarmée qui criait "Ayrault démission" et "Libérez la Zad", le préfet a fait donner le jet d’eau haute pression, arrosant le petit peuple de gauche venu déposer ses doléances en forme de slogans. L’histoire dit que, l’arroseur, même rose, finit toujours pareil.
* France Inter, le 23 août 2011
Les pipoles, au kärcher
Ce clan des dangereux voyous patentés car opposants notoires à NDL s’élargit: Patrick Warin, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Hulot, Stéphane Hessel, François Bayrou, Olivier Besancenot, Corinne Lepage, José Bové, Florent de Kersauson (patron du fonds d’investissement Nestadio capital), Jacques-Antoine Cesbron (patron du groupe Cesbron à Angers, président du pôle de compétitivité Végépolys), les chanteuses Emily Loiseau et Camille... Va falloir un renfort de paniers à salades.

Lu 399 fois













La Lettre à Lulu : RT @laparisiennelib: #Répression Hier la police a blessé un street medic de @CQFDjournal, coursé @akraland jusque chez lui, frappé et censu…
Lundi 24 Avril - 10:52
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Fillon à la casserole #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 https://t.co/XTPpf09lqm
Dimanche 23 Avril - 22:12
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Marine Le Pen au second tour #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 #1erTour2017 #cartoon https://t.co/8pAfLHD5f2
Dimanche 23 Avril - 22:11
La Lettre à Lulu : Au sommaire du N°96 à paraître très bientôt... https://t.co/AyegZyG4s0 https://t.co/2N0nLcviD5
Vendredi 21 Avril - 20:18