La lettre à Lulu
Lulu 57 - juillet 2007

Pas mieux. Un échec en demi Pinte


Le candidat putatif de la droite aux municipales n'est plus du tout tatif.


Pas mieux. Un échec en demi Pinte
L’"ami" du premier ministre, se demande aujourd’hui encore comment il a pu se planter. "Je ne vois pas ce que nous avons pu rater dans cette campagne! Je pensais que cinq années de travail sur le terrain auraient permis d’aller au-delà de l’étiquette. Je ne m’attendais pas à un tel écart".

Candidat malheureux aux législatives sur la 2e circonscription de Nantes, l’ex-homme fort de la droite locale peut s’asseoir sur ses ambitions municipales. La faute au scrutin: Marie-Françoise Clergeau, n°2 de la majorité municipale, qui ne passe pas pour une foudre de guerre, s’est baladée avec 4.000 voix d’écart. Ghislain Gomart, président départemental du Forum des républicains sociaux et lui aussi candidat à droite, n'hésite pas à balancer; le jeune Pinte n’est pas taillé pour le poste: "François Pinte s’est beaucoup investi mais a-t-il le charisme nécessaire pour mobiliser" alors que "son échec est cuisant"?

Pas mieux. Un échec en demi Pinte
Osons !
"L’échec est le rendez-vous de ceux qui osent", déclare Pinte, à tous ceux qui lui disputent déjà le leadership. Esbroufe, débandade, démobilisation: "Personne ne veut y aller et personne ne veut que l’autre y aille", s’amuse un encarté UMP du département.

Sophie Jozan ? "Elle s’est grillée aux législatives".
Jean-Pierre Le Ridant ? "Pas mieux"! Michel Hunault, Annick de Roscoat (CNI) et même Paul Poirier, architecte dans le civil et parfait inconnu, se déclarent chaque semaine. Alors, qui pour incarner l’union et jouer les challengers d'Ayrault aux municipales?

Pas mieux. Un échec en demi Pinte
N’est pas du quartier celui-là!
Dans les quartiers populaires, Pinte a pu mesurer son impopularité. Il avait pourtant tombé la cravate et tout fait comme il faut. Invité le 14 juin, au même titre que la député Clergeau, par une association de jeunes de la Bottière-Pin-Sec, il reconnaît: "Décidément je ne suis pas majoritaire! Mais j’aimerais que vous puissiez vous dire en me regardant, ce gars-là, il mérite le respect, parce que j’ai la volonté de m’investir dans les quartiers de Nantes".
Du respect! Suffit pas d’afficher le minois de Rachida Dati*, la Garde des Sceaux, sur ses tracts de campagne et de lui faire dire: "Je sais que tu auras à cœur de t’occuper des quartiers La Bottière et Malakoff », puis de promettre « d’aider tous les gens qui cherchent du travail" pour convaincre. Pas même en étant pote avec Daniel Augereau, le patron de Synergie et chantre de l’intérim. Ta voix contre un job… C’est pour quand l’ouverture des postes?

Anis Mauresque

* François Pinte a plein d’amis au gouvernement. Il le fait savoir: le portrait de Rachida Dati sur les tracts de campagne pour parler aux quartiers populaires, c’est bien. Les sourcils de François Fillon pour l’hypercentre, c’est mieux. Ca doit être ça la discrimination positive.

Lu 1913 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03