La lettre à Lulu
Lulu 82-83 - décembre 2013

Passe muraille. Maison des arts : un chantier mal orchestré


Problèmes d’acoustique depuis trois ans à la Maison des arts de Saint-Herblain. On déchante. On ne s’entend plus. Ou trop. De quoi de couac ?


Passe muraille. Maison des arts : un chantier mal orchestré
Le lieu culturel est populaire, mais il résonne de dissonances mal feutrées. À Saint-Herblain, trois ans après l’inauguration, la trentaine de salles de la Maison des arts fait le plein. Au cœur du quartier de Bellevue, l’endroit est majestueux, doté de 400 instruments pour 1 300 élèves et une quarantaine de profs. Architecte et maître d’œuvre, l’agence Tetrarc fait dans le lyrique pour vanter son œuvre comme une « organisation anatomique » : « Sous la peau anodisée, l’espace s’organise comme un corps irrigué par un cœur central ». Cette agence nantaise connaît la ville comme si elle l’avait faite, ce qui va finir par être vrai à force d’accumuler les chantiers depuis 1997.

En arrière la musique

Cette boîte à zizique est très jolie, sur le papier, et aussi visuellement. Gros bémol, l’acoustique. Une catastrophe. Fâcheux quand les murs doivent justement faire cohabiter des musiciens jouant des partitions différentes en même temps. Avec un chantier à 15 millions d’euros, on pouvait espérer mieux qu’une bête salle de mariage. L’isolement phonique plombe la plupart des pièces. « On s’entend d’une salle à l’autre », raconte un élève qui dit l’impossibilité de se concentrer sur son violon quand une percussion et une batterie jouent autre chose derrière la cloison à s’en mélanger les partitions. Des enseignants ont même pris le parti de retourner donner leurs cours dans les anciens locaux d’avant 2009. D’autres bricolent, improvisent en éloignant les instruments : au fond, les cuivres, mais pas à fond ! Une histoire de ventilation mal fichue aurait généré ce dysfonctionnement de l’isolation phonique : l’air circule d’une salle à l’autre et avec lui, le son. Un « défaut de confection », selon la mairie de Saint-Herblain. « Un problème d’étanchéité entre les salles, l’isolation n’a pas été placée aux bons endroits », précise un usager. En février 2011, le conseil d’orientation de la maison râlait déjà contre l’isolation acoustique qui devait être « optimale entre toutes les salles », le programme initial prévoyant que « les salles de musique soient polyvalentes et non dédiées à un type d’instrument ». C’est comme si on avait pissé dans un violon.

Régler la note

Ça dure depuis l’ouverture. Rien n’a été réglé à ce jour malgré des annonces de travaux** que personne n’a vu venir, à part quelques ajustements. « Une action en justice est en cours, dans laquelle la mairie est victime », chuchote la communication municipale, style minimaliste. Des experts qui connaissent la musique sont passés voir quels travaux engager, à quel coût, qui réglera la note, s’il faut revoir toute la circulation de fluides (eau, électricité), la ventilation. Ce qui obligerait à faire tomber des murs et revoir les circuits. La facture approcherait un million d’euros et chacun espère trouver un assureur pour la régler. Mais les travaux supposent une mise en quarantaine de la salle pour six à neuf mois. Retour aux anciens locaux pour quasiment une saison complète. Une partition redoutable !

Silencio ma non troppo

Les profs de musique ne sont pas causants : « Je suis fonctionnaire, j’ai un devoir de réserve. Et nous avons ordre de ne pas parler », résume l’un d’eux. Idem pour le directeur de l’endroit et les techniciens, qui ont pour consigne de renvoyer vers la mairie… qui elle-même ne dit pas grand chose. En juin dernier, la direction du cabinet du maire lâche une info : « Vous devancez notre plan de com’… De toute façon, on ne sait rien ! ». La langue de bois contamine même ce prof : « Je pense que la mairie a pris le problème à bras-le-corps ». Même blocus motus chez l’architecte, contacté à plusieurs reprises. Sans doute pour ne pas en ajouter à la cacophonie.
Samson Notone

*  Le Courrier de l’architecte, le 13 avril 2011.
**  « Maison des Arts : les sondages continuent », Ouest-France, le 29 mai 2012.

Lu 26 fois













La Lettre à Lulu : RT @laparisiennelib: #Répression Hier la police a blessé un street medic de @CQFDjournal, coursé @akraland jusque chez lui, frappé et censu…
Lundi 24 Avril - 10:52
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Fillon à la casserole #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 https://t.co/XTPpf09lqm
Dimanche 23 Avril - 22:12
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Marine Le Pen au second tour #ElectionPresidentielle2017 #Presidentielle2017 #1erTour2017 #cartoon https://t.co/8pAfLHD5f2
Dimanche 23 Avril - 22:11
La Lettre à Lulu : Au sommaire du N°96 à paraître très bientôt... https://t.co/AyegZyG4s0 https://t.co/2N0nLcviD5
Vendredi 21 Avril - 20:18