La lettre à Lulu
n°22 - fév

Rubik’s cub. Les syndicats se font une tête au (mètre) carré


La nouvelle bourse du travail n’est pas encore construite qu’elle se vide déjà de ses futurs occupants. Faudra-t-il nommer un médiateur ou un syndic ?


Rubik’s cub. Les syndicats se font une tête au (mètre) carré
La future maison des syndicats, "le plus gros programme de construction du mandat municipal"*, doit investir l’ancienne gare de l’Etat avant les municipales de 2001. Objectif : reloger les syndicats avant que leurs locaux actuels, aussi municipaux que vétustes, ne leur tombent sur la tête. Un objectif qui semble sérieusement compromis, faute de compromis entre syndicats et mairie.

Car si les gros syndicats sont d’accord pour se partager l’espace (les petits étant priés d’aller revendiquer ailleurs), ils s’étripent sur la répartition des surfaces tout en accusant la mairie, chacun pour des raisons diamétralement opposées, de ne pas tenir sa parole. A tel point que FO et la CFDT, les deux principaux protagonistes du psychodrame, menacent de ne pas déménager de leurs locaux actuels.

Après d’impossibles discussions sur d’introuvables critères de répartition des surfaces, Jean-Marc Ayrault a tranché pour une parité entre les trois grandes confédérations, CFDT, CGT et FO. Une parité pas très paritaire, puisque la CFDT disposerait de 1220 m2 contre 1040 m2 pour FO, autant pour la CGT**. Pire, cette idée trop simple a tout compliqué : la CFDT, largement gagnante aux dernières élections syndicales, exige une surface en rapport avec sa représentativité, "quatre fois plus importante que FO." Récusant le principe de parité, elle maintient une demande supérieure aux autres syndicats, histoire de mettre la pression : "En l’absence d’amélioration, on s’engage à ne pas y aller." Ce qui a le don de mettre en rogne FO, qui s’en tient à la promesse municipale d’une parité au mètre carré près : "C’était bouclé, la décision acceptée, l’architecte retenu sur cette base. Or la mairie n’a pas tenu sa parole en accordant lors d’une modification technique près de 200 m2 de plus à la CFDT. En l’état, FO ne cédera pas et ne participe plus aux réunions."

Coincée entre la CFDT qui ne veut plus y aller et FO qui menace de rester dans la vieille bourse du travail, la mairie joue profil bas tout en faisant avancer le dossier comme si de rien n’était, persuadée qu’au pied du mur les organisations syndicales finiront bien par céder. "C’est mal nous connaître, rugit Patrick Hébert, le patron de FO dans le département, d’ailleurs la décision de parité a été adoptée par notre union départementale." Impossible de faire machine arrière. "Le principe de parité ne tient pas. On l’a appris par hasard, renchérit Marcel Gautier qui suit l’affaire à la CFDT, la mairie manque de transparence dans la gestion de ce dossier." Sûre de son bon droit, la CFDT réclame à présent 500 m2 de mieux que sa surface actuelle...

On attend avec impatience l’inauguration du bâtiment qui risque de finir par ressembler à la Maison du peuple de Saint-Nazaire, qui a autant d’ascenseurs que d’organisations syndicales, pour la plus grande joie des ricaneurs de tous bords. La situation pourrait pourtant s’arranger, par exemple en obligeant les syndicats à redéménager à chaque nouvelle élection, en fonction de leurs nouveaux résultats... A défaut d’être pratique, ça pourrait amuser le prolo, qui n’a pas tous les jours des occasions de rigoler.


<I>* Ouest-France, 11 juillet 1998.
** Le FSU se voit proposer 590 m2, la FEN-UNSA 550 m2, la CFTC 399 m2 et la CGC 180 m2 (chiffres Mairie).</I>i[

Lu 2643 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03