La lettre à Lulu
n°20 - oct

Si trouille. Mieux vaut mort-vivant que rien



Pour Halloween, le 31 octobre prochain, l’association des commerçants du Bouffay jette l’éponge. Pas question de payer une escouade de vigiles et de videurs professionnels, comme les y oblige une loi Pasqua pour un rassemblement de plus de 1 500 personnes. Chaque bistrot fera donc l’accueil des vampirettes et des morts-vivants devant son comptoir, sans coordination ni animation de rue, comme l’an dernier (danse macabre, musique, maquillage pour les retardataires) où le budget était de 200 000 F pour quelques 25 000 visiteurs. Comme quoi, même vivant, Pasqua réussit à faire suer les vampires d’un soir.

Lu 1508 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01