La lettre à Lulu
Lulu 55 décembre 2006

Staracolage. Nikos toujours tu m'intéresses


Profil grec, audimat : Ouest-France a trouvé l’invité miracle pour staracoler un public plus jeune.


Pour sortir les ados de leur grasse matinée dominicale, Dimanche Ouest-France a plus fait confiance au pipole qu'au bon dieu. Le 10 décembre, l'invité d'honneur en chef est Nikos Aliagas. Qui ça ? Nikos comme on vous le dit. Le célébrissime animateur de la Star Ac himself. Il a droit à sa photo à la une de trois des quatre cahiers du jour, et a une demi-page d'interview ou d'article à chaque fois. Les infos, familles et le guide. Il n'y a que le quatrième cahier, les sports, qui est épargné. Doit pas être trop porté sur le sport, l'animateur.

Ce traitement de faveur lui octroie quand même sept photos couleur et trois pleines pages rien que pour son auguste personne. Et tant qu'à faire, les photos sont originales : l'invité spécial d'Ouest-France s'est fait tirer le portrait lisant Ouest-France et le hasard a fait que ces clichés sont justement publiés, dans, dans, dans… gagné : dans Ouest-France. Une véritable mise en abyme. Juste entre «ces petits cadeaux qui raviront les coquettes» et le guide des achats de noël d'«ordinateur qui tient dans la poche». Et entre la moralisation de la chirurgie esthétique (« Enfin ! » dit Ouest-France comme si toute la France et tout l'Ouest était suspendus à cet avènement), et la tant attendue recette du foie gras de canard. Des sujets essentiels qui font la quintessence de l'édition dominicale. On y apprend que ce Nikos a une haute idée de son métier et qu'à travers la Star Ac, il voit « la télé comme un pacte moral avec le téléspectateur ». Nikos Aliagas truffe le journal de sa pensée infuse, cite Périclès et diagnostique les maux de la télé qui périclite : « Si la télé est un peu pourrie, c'est à cause de la violence, dans les infos et les films ». Et il sait avoir la note positive, la philosophie grecque sur mesure : « Tous les jeunes n'ont pas envie de casser dans les banlieues, ou de prendre des cachets dans les quartiers riches ». Reste des djeuns qui gardent intacte leur envie de casser dans les quartiers chics. Tout n'est pas si pourri dans ce monde de chansons académique.

Rick Costarac

Lu 1670 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46