La lettre à Lulu
n°21 - déc

Tempérance. Les frais pas présentables



Il suffit que la Chambre des comptes hausse le sourcil pour que certains avantages soient sucrés. Ainsi depuis décembre 1997 et mai 1998, certains cadres du département de Vendée ne perçoivent plus de forfait de représentation (barème fixé par Philippe de Villiers soi-même) ni le remboursement de «produits alimentaires, vins et spiritueux». Aucun texte légal n’autorise les frais de représentation aux fonctionnaires. La Chambre des comptes note que la même remontrance a été faite lors du précédent contrôle en septembre 1994. Apparemment sans effet. L’ancien régime des privilèges a la vie dure.

Lu 2067 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03