La lettre à Lulu
Lulu 56 - mai 2007

Un aéroport ravitaillé par les corbeaux et les taxis


Château-Bougon, un aéroport ? Pas du tout, c'est un alibi à parkings, un drive-in géant.

On a bien remarqu : rallier en bus le centre-ville l'actuel aroport nantais, c'est pas de la tarte. Le plus souvent, il faut poireauter une bonne heure entre deux navettes, et mme jusqu' 1 h 35 d'attente certains moments de la journe. Ce qui fait passer le poireau du stade dcourageant au niveau carrment rageant. La ligne ferroviaire Nantes-Pornic longe l'aroport. Personne n'a pouss l'utiliser pour desservir le centre-ville, rallier le tram.

Pourquoi un service si minable? Consultant en transports, travaillant en gypte mais rsidant partiellement au nord-est de Nantes, Bernard Fourage a une explication: Les capitaux privs ne viennent que pour un truc rellement juteux, l'exploitation des parkings. Le comble c'est que ces si lucratifs parkings servent pour rfuter une extension possible de l'actuel aroport Nantes-Atlantique.

Le dossier soumis enqute publique pour Notre-Dame-des-Landes rfute une extension du btiment de l'actuel arogare, puisqu'un parking silo voiture interdit tout agrandissement. La sacro-sainte recette des parkings (1985 places actuellement) impose donc la bagnole court terme et condamne Chteau-Bougon. Notre-Dame-des-Glandes a prvu 6500 places de parking. Pourvu que les stationnements extensifs ne condamnent pas le dmnagement du bel aroport d'ici quelques annes, quand d'autres dcideurs futs trouveront que c'est trop prs de la ville. Cherchez l'erreur.

Voil donc la bagnole et l'avion nettement favoriss, au dtriment du train, qui a pourtant le meilleur bilan environnemental. Les grands serments sur la lutte contre l'effet de serre font un peu ridicule ct de cet encouragement polluer plein racteurs. Les lus de l'agglomration nantaise peuvent donc multiplier les oprations veine colo, Agenda 21 et autres mesures trs localises. Ces efforts ne valent que dans leurs petites frontires communales. Ce qui est bon pour les contribuables locaux se voit contredit pas le projet d'aroport gant aux portes de l'agglo. Mais pas de problme, comme le nuage de Tchernobyl, les ennuis s'arrteront aux frontires administratives. On mettra mme des agents municipaux pour veiller au grain.
 


Lu 2391 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03