La lettre à Lulu
n°36 - fév

Univers inpitoyable. Les interdits artificiels de la chanvrette



Le producteur de chanvrette, fournisseur exclusif des gens qui en boivent, était au tribunal à Rennes le 22 janvier*. Objet du litige, le refus par l’Institut national de la propriété industrielle d’enregistrer le nom de cette boisson légale à base de décoction de feuilles de chanvre, concoctée à St-Julien-de-Concelles, Loire-Inférieure. Même refus de L’INPI du dépôt de l’étiquette qui comporte le dessin d’une feuille, cet odieux emblème d’une culture adulée par les rastas, les potaches, les babas, les pékins, les kékés et le voisin de pallier. 9,5 millions de Français y ont touché, selon les derniers chiffres de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Les arguments de l’INPI : chanvre, donc chanvre indien, donc apologie de la débauche. Jean-Claude David le chanvretteur a pourtant retrouvé qu’en 1997, le même INPI a accepté le logo, avec la même feuille de cannabis, d’une société de St-Malo, «Peau de Chanvre», qui confectionne des vêtements en fibre. Reste plus qu’à se faire une liquette avec des étiquettes de chanvrette.

<I>* Jugement rendu le 12 mars.</I>

Lu 3110 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01