La lettre à Lulu
Lulu 48 mai 2005

Vernis culturel. Les albinos emmerdent Jules Verne


Réac, raciste, sexiste, albinosophobe, plagiaire, tout pour plaire.


Vernis culturel. Les albinos emmerdent Jules Verne
"Il faut que cette inepte ville de Nantes ne soit en partie habitée que par des crétins, des vachers, des albinos". Ce bel hommage a été ciselé par Jules Verne en 1882. On savait Jules Verne un brin réac, bourgeois raciste, farouche anti-nantais primaire*. On le découvre mauvais père, sexiste, plagiaire, et plus porté à faire dans l’antijuif viscéral qu’à avoir commis une simple bavure en brossant dans son roman Hector Servadac un mauvais portrait de juif de caricature, le vil usurier Isaac Hakhabut (qui lui a valu la protestation immédiate du grand rabbin de l’époque). A l’envers, Servadac se lit d’ailleurs «cadavres».

Prémoni-toire.

En fait, Jules Verne était très proche des idées d’Edouard Drumont, proto fasciste mort en 1917, auteur du best seller «La France Juive», antisémite viscéral, raciste radical, et antidreyfusard haineux. Jules Verne a bien failli collaborer au journal de Drumont. Le journaliste Roger Maudhuy révèle dans une biographie grinçante** reluquant l’envers des légendes verniennes, les faces cachées de l’écrivain. Et notamment les liens entre Verne et Drumont, à travers une correspondance retrouvée dans les archives d’un fidèle de Drumont. De quoi dégringoler un peu plus le père Jules de son «piédestal d’honorabilité style IIIe Répu-blique et distribution des prix de fin d’année» , comme le note la revue Europe de janvier 2005.

Jules Verne est aussi plagiaire patenté, réécrivant en se l’appropriant un manuscrit proposé à l’éditeur Hetzel par l’ancien Communard Paschal Grousset, alias André Laurie. Ainsi «L’héritage de Langevol» , renaît, repatouillé par Jules Verne sous le nom des «Cinq cent millions de la Bégum» en septembre 1879. Rebelote avec «Le diamant bleu» devenu «L’Etoile du Sud» une fois rewrité par Jules Verne. Pour le troisième bouquin repris à Laurie, «l’Epave du Cynthia», Jules Verne associera quand même son nom a celui du vrai auteur.

Jules Verne, comme Wagner, plut aux Nazis. Pas de sa faute, dira-t-on. Ce bouquin revèle que le brave Dr Goebbels eut même un projet d’affiche utilisant le capitaine Némo pour vanter la toute puissance de la Kriegsmarine. «Nemo au service de la propagande nazie ? Pourquoi pas ? Quand on voit quelle inhumanité il dégage» , lâche l’auteur. Quitte à voir dans le splendide isolement du Nautilus le pendant du Bunker d’Hitler. On nous bassine tellement avec les vertus prémonitoires, le sens de l’anticipation de Jules Verne…
Réac bon teint, ce bourgeois secret serait finalement un écrivain plein d’imagination mais dénué du moindre sens de l’imaginaire. Imaginez un peu si ça se savait ?


* Voir Lulu n° 16, février 1998
** « Jules Verne, la face cachée «, éditions France-Empire.

Lu 5911 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03