La lettre à Lulu
Lulu 88 - mai 2015

Voltairien de rien. Cette bonne vieille haine


Haïr, karcheriser, s’abonner, pourquoi choisir ? Tout à la fois !


Une fois retombée la vogue de charlimania, retour aux fondamentaux. La presse qui gratte, c’est rien que des emmerdeurs.

« Nous avons le droit de contester mais pas de tuer, je veux défendre la liberté de la presse même si parfois nous pouvons la haïr » lâche Jean-Pierre Branchereau, le maire droitiste de La Turballe* avant la minute de silence pour motif de cause nationale. Sans exiger de gilet anti pare-turballe.

Saisi par le besoin immédiat de catharsis compassionnelle (euh, t’as écrit quoi, là, ‘gzactement ?), Nantes a abonné toutes ses bibliothèques. Tout aussi émotionné, le président régional Jacques Auxiette a abonné aussitôt tous les 93 conseillers régionaux à Charlie hebdo. Ce qui arrive malheureusement un peu trop tard pour y lire le reportage dessiné de Tignous consacré à Notre-Dame-des-Landes**, chez ces zadistes tant honnis par Auxiette qui rêve de les karcheriser***. Mais un élu de droite angevin, Dominique Richard, UDI, a tiqué : "Je hais ce qu’écrit et dessine Charlie hebdo", ajoutant pour faire genre voltairien qu’il se battra pour que le journal "puisse paraître comme l’ensemble de la presse d’opinion". Catho bon teint, tout à sa haine de Charlie, il ne supporte pas le blasphème. Mais on ne l’a pas vu se battre pour une belle cause parutionnelle. L’UMP a embrayé, refusant ces abonnements tombés du ciel, préférant un "jumelage avec des institutions "incarnant le civisme" (régiment, commissariat, tribunal, pompier…)". Jacques Auxiette a donc pondu le 20 janvier un communiqué, précisant que "seuls les élus qui le souhaiteront seront destinataires d’un exemplaire de Charlie hebdo (dans le cadre de l’abonnement collectif de soutien qui a été souscrit). Les exemplaires supplémentaires seront adressés au centre de documentation" qui va donc se transformer en salon des refusés. On pourrait transmettre ces journaux aux casernes, aux tribunaux. Et aux commissariats, pour remplacer les bottins d’interrogatoire.

* La Turballe infos, le 10 janvier 2015
** Mais on peut retrouver ses dessins dans Détachez vos ceintures, recueil à l’arrache de dessins et BD publiés contre le projet d’aéroport, aux éditions du Kyste en décembre 2013
*** Charlie hebdo avait exprimé son opposition au projet d’aéroport à travers de nombreux articles et dessins.

Lu 15 fois













La Lettre à Lulu : RT @Paris_luttes: Pour la manifestation de cet après midi, les flics sont passés chez tous les habitants du Blvd Beaumarchais pour poser de…
Lundi 8 Mai - 16:05
La Lettre à Lulu : RT @Obs_Violences: Un policier a frappé à plusieurs reprises un manifestant à la tête, hier soir à Paris. https://t.co/YLCReBRkEd
Lundi 8 Mai - 16:03
La Lettre à Lulu : Que devient le spectre électoral de la droite ? #ElectionPresidentielle2017 #ElectionsPresidentielles2017… https://t.co/Y2BAjkbjUg
Samedi 6 Mai - 19:38
La Lettre à Lulu : Droite-gauche : ça devient quoi ? #ElectionPresidentielle2017 https://t.co/IpRV06c8Lf
Samedi 6 Mai - 19:36
La Lettre à Lulu : RT @AnthonyMeignen: Dans le @canardenchaine de cette semaine, l'aéroport "absurde mais dé-mo-cra-ti-que" de #NDDL ! https://t.co/MvADa8hpOc
Vendredi 5 Mai - 11:02