La lettre à Lulu
Lulu 51 décembre 2005

Zappetisme. Tu la veux, ta paire de téloches ?


Y'a-t-il de la télé réalité dans un docu?


Zappetisme. Tu la veux, ta paire de téloches ?
Susceptibles, en ce moment, les responsables de Nantes 7. Coproducteurs (avec Télé Nantes) d'«Aurons nous la télé à Noël ?» de François Gauducheau sur les débuts des deux chaînes, Nantes 7 refuse de diffuser ce film qu'ils jugent caricatural. Y'a pourtant pas de quoi faire grésiller les antennes. Le «brûlot» annoncé pour Noël n'a rien d'une bûche enflammée. Juste un film d'1h25, financé par les deux chaînes. Ce faisant, le réalisateur tourne un sujet sur ceux qui sont doublement ses clients. Il y a un an, il a réalisé un «film d'entreprise» sur et pour Nantes 7, diffusé aux premiers jours d'émission, pour présenter la chaîne et ses équipes. D'autres documentaires de François Gauducheau ont été diffusés par Télé Nantes en 2005. Mais on lui a laissé «carte blanche», dit-il, ce que reprennent en cœur les pontes des deux chaînes. Regard de réalisateur, pas reportage journalistique, plaident ses partisans. La projection en avant-première devait faire tout un bataclan. Rien du tout. On n'a pas eu le spectacle d'empaillades farouches qu'adorent généralement les plateaux d'émissions qui font plus dans le déballage que le débat. Seuls trois salariés de base de Nantes 7, journalistes et technicien, ont fait le déplacement, les dirigeants préférant boycotter la projection. Il s'est dit que ce documentaire pouvait froisser les nouveaux maîtres de Nantes 7, tout récemment vendue avec les meubles de son studio télé à Ouest-France, avec le rachat du pôle ouest de la Socpresse. La transaction étant finalisée avant les deux réveillons, la sortie de docu tombe juste au moment où chacun se demande à quelle sauce il va être accommodé.

Zappetisme. Tu la veux, ta paire de téloches ?
«Gauducheau tronque la réalité, prétend qu'on fait de la télé futile, sans aucun recul, de la télé fric, bref de la merde en boîte, dit Bertrand Rault, le rédac chef de Nantes 7. Ça fait mal. On ne s'y reconnaît pas. On nous fait passer pour des gens qui ne se posent aucune question. Je me sens trahi. C'est vrai qu'il y a cette séquence où Couëdel* emploie des mots durs, disant que nous avons Télé Nantes sur notre porte-bagage, et que ce sont des gens qui savent tout sauf faire de la télé, mais qu'ils vont apprendre. Mais c'est dit avant même le lancement, pour galvaniser les troupes. Diffuser ça, un an après, c'est destructeur». Directeur de Nantes 7, Frédéric Herz dément que la prise de distance vis à vis du film soit liée à la reprise de la chaîne par Ouest-France. Rien à voir. Strictement rien. Circulez, y'a rien à voir, on vous dit.

Bruno Demy-Mesure


* Noël Couëdel est alors président de Nantes 7.

Zappetisme. Tu la veux, ta paire de téloches ?

Lu 1713 fois













La Lettre à Lulu : Procès de l'ex-préfet de Loire-Inférieure, Jean Daubigny. La lettre que Lulu lui a adressée l'an dernier… https://t.co/c8aXZHMsGw
Dimanche 10 Septembre - 13:47
La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03