La lettre à Lulu
Lulu 69 - juillet 2010

Zig zag magazine. Inventaire de Z à Z


Des zigues zyeutent la ZAD sans zapper les zig zag de la critik zoziale. Échos du passage de la rédaction ambulante de la revue Z. En attendant les 190 pages, fruits de leurs reportages.


Ils ont déboulé en avril dernier pour un mois d’imprégnation, de rencontres, d’enquêtes. Véhiculée par un vénérable camion à tout faire, un J7 baptisé «Gigi», l’équipe de la revue itinérante de critique sociale Z ne s’est pas contentée de comprendre les enjeux de l’urbanisme, du projet d’aéroport, de la ZAD et des jardins collectifs, ou des actions de résistance en région nantaise. Ce collectif a aussi lancé des initiatives, comme la projection d’un film en plein air sur la place du bourg de Notre-Dame-des-Landes, avec tambouille à partager, débat après l’apéro au bistrot du cru. Le film relate la bagarre menée contre un projet d’aéroport par des Indiens tenaces, organisés, déterminés, qui ont gagné contre le gouvernement fédéral mexicain en 2002. L’occasion de commencer à dénouer des incompréhensions entre les paysans du coin et les nouveau venus décidés à vivre sur place pour contrer les volontés d’aménager en force. Deux cultures différentes, qui ont besoin de temps pour s’apprivoiser. Les échanges sur la place ont posé des jalons.

Mine de rien, l’équipe de Z aura semé quelques petites bonnes graines lors de son passage. Est ainsi né le rapprochement entre diverses volontés d’écrire un livre sur Notre-Dame-des-Landes à partir de témoignages de paysans qui ont bataillé depuis le début, mais aussi d’habitants du périmètre réquisitionné par le conseil général et de nouveaux implantés, tout en s’intéressant à la place d’un tel équipement dans le « marketing territorial » pour employer le jargon à la con.

Autre étape de leur séjour, trois conférences-débats ont confronté des expériences de luttes à Pol’N. Des Finistériens de Plogoff contre le projet de centrale nucléaire aux ouvriers de Continental Clairoix dans l’Oise, en passant par Notre-Dame-des-Landes. «Un des RG, natif du coin, avait prévenu que même si y’avait que des vieux et des femmes à Plogoff, ça n’allait pas se passer tranquillement. Sa hiérarchie n’a l’a pas cru», sourit Nicole Le Garrec, venue représenter son film trente ans après. Cinq ans de mutinerie et de caractères bien trempés, contre le vent lacrymogène, la flicaille et la technocratie, ont eu raison du projet de centrale nucléaire, abandonné en 1981.

«Plogoff, j’y étais avec mon paternel, quand j’avais dix ans», dit Xavier Mathieu, bouillant porte parole des Contis, venus avec cinq autres ouvriers du comité de lutte qui a mené la bataille pour une sortie honorable après la fermeture de l’usine de pneus. «Au début, les syndicats ont eu du mal à comprendre qu’on puisse demander l’avis des gens au sein d’assemblées générales qui décidaient tout : manifs, motions, actions. Même le saccage de la sous préfecture, personne n’a dit que c’était pas bien...». Ces Contis, l’équipe de Z les a précédemment rencontrés pour écrire leur précédente revue, sur les bagarres ouvrières en Picardie.

Puis la demi-douzaine de revuistes a repris la route vers leur QG, à Montreuil pour concocter le numéro issu de cet ancrage temporaire. Un esprit de zédition souffle sur la rentrée. Que fait la police?

Lu 391 fois













La Lettre à Lulu : L'arbre aux hérons, tout un poème... #arbreauxherons #Nantes https://t.co/iUQmsOuJ88
Jeudi 17 Août - 12:09
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Conférence chez Jaune Turquoise entre passeurs de feu et chamanes ça coupe l'appétit, ça ignifuge… https://t.co/pm6B4yaalC
Jeudi 20 Juillet - 17:44
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Et la formation pour l'institut qui place les produits du sponsor, Oligosanté, c"est un arrangemen… https://t.co/OUbV5Ox4nW
Jeudi 20 Juillet - 17:06
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN Un plan d'apurement, c'est avant le dépot de bilan, pas après. Ou alors c'est de l'apurement post mortem. Original.
Jeudi 20 Juillet - 17:03
La Lettre à Lulu : @sandrinejossoAN On parle pas d'il y a 14 ans. C'est pas d'l'archéologie. C'est une appellation cadrée par la loi.
Jeudi 20 Juillet - 17:01