La lettre à Lulu
Lulu 90-91 - décembre 2015

Zonzon. L’ombre qui tue


Dans les prisons de Nantes, y’avait des suicidés, y’avait des suicidés, ohé ohé.


Vivre à l’ombre, c’est mourir. Détenue depuis septembre 2013 à la maison d’arrêt de Nantes, en attente d’un procès, une femme de 36 ans s’est donné la mort le 17 août dernier. Elle était selon la loi présumée innocente et en détention provisoire, comme plus d’un détenu sur quatre. C’est le troisième suicide en quinze jours. En février dernier, le Genepi, association étudiante de visite et soutien scolaire aux détenus, sonnait déjà l’alarme, pointant que depuis l’ouverture en juin  2012 de la maison d’arrêt, dix personnes détenues se sont donné la mort, dont trois en l’espace de douze jours, en janvier 2015. La plupart pendues dans leur cellule. Depuis, il a fallu décrocher un autre mort, le 15 novembre. L’Agence France Presse n’a retenu que neuf suicidés dans cet établissement depuis l’ouverture. On en serait plutôt à quatorze...

Depuis cinquante ans, le taux de suicide augmente en milieu carcéral en France métropolitaine, passant de quatre suicides pour 10.000 détenus en 1960, à 20 en 2006 (rapport de l’Ined, Institut national d’études démographiques, décembre 2009). Deux fois plus que la moyenne européenne.

Estimant que «la prison doit être une sanction en dernier recours», les responsables du Conseil de l’Europe ont prôné «l’extension rapide des peines alternatives : la probation, les services à la collectivité, l’usage du bracelet électronique, l’assignation à domicile sous surveillance, etc.» (Le Monde 04/29/2014). Et alors quoi ? «L’administration pénitentiaire poursuit sa politique volontariste de prévention du suicide en détention mise en place dès 1967», dit le site du ministère de la Justice (12/06/2014) qui se vante de son «grand plan national d’actions de prévention du suicide des personnes détenues» en 2009 et de sa «mission de prévention et de lutte contre le suicide» en 2010, chargée de piloter le dispositif de prévention du suicide en milieu carcéral. Une grande réussite à ce qu’on constate.

Lu 2 fois













La Lettre à Lulu : Lu dans Le Canard. Lulu aussi est assez fan de Pascal Praud....https://t.co/LAJPWsoNq1 https://t.co/YUqAxhraDc
Jeudi 16 Novembre - 14:12
La Lettre à Lulu : RT @radio_cayenne: @karacole__ @MegaCombi @Nantes_Revoltee @laderivenantes @Klaxon_Radio @KlaxonRadio @laCGT44 @ZAD_NDDL @solidaires44 @Fro…
Jeudi 16 Novembre - 10:34
La Lettre à Lulu : Dans son numéro 93 (juillet 2016), La Lettre à Lulu rendait hommage à Marcel Zang en publiant "Le cafard", une fabl… https://t.co/zI2uiLUfdC
Mercredi 15 Novembre - 19:43
La Lettre à Lulu : Slogans vite effacés des murs pendant les manifs du printemps 2016, mais immortalisés dans Lulu 93 (juillet 2016)… https://t.co/nz5r5XMVW6
Mercredi 15 Novembre - 19:42
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sélection ? Privatisation ? Démocratisation ? Politisation ? Fac en fusion ! Cf le nouveau Ravi ! https://t.co/6jBtWRQls…
Vendredi 3 Novembre - 18:46