La lettre à Lulu
Lulu 94-95 - décembre 2016

​La martingale des casses



Il y a une rue à Bouguenais où les monte-en-l’air s’en donnent à cœur joie. Rétifs à cette joie du cœur, les habitants râlent, invoquent l’absence d’éclairage la nuit, veulent plus de rondes, rouspètent contre les frais de pose d’alarme à leur charge. Quand soudain surgit la solution : « Le soir et le week-end, venez garer votre véhicule de travail devant la gendarmerie » (Ouest-France, 7/10). Qui se trouve à plus de cinq kilomètres de là. Mais le parking c’est insuffisant, pourquoi ne pas stationner dans les locaux mêmes des pandores ? Il y a trois étages et des combles. Le plus haut sera le mieux.

Lu 13 fois