La lettre à Lulu
2020

La Lettre à Lulu N°111-112 – sommaire

L'agriculture d'après ? Elle fait comme si de rien n'était. Lulu dévoile deux gros projets d'usine à gaz de bouse au nord et au sud du département, deux mégaméthaniseurs aux perspectives craignos, et aux stratégies très discrètes. Se penche sur le muscadet abreuvé de traitements pharmachimiques. Sur le concombre qui pousse...

La Lettre à Lulu N°109-110 – sommaire

Nous avons bien compris la crise du PQ que nous venons de traverser. Pour ne pas l'aggraver, pour économiser les ressources papetières mondiales*, ce numéro du journal satirique nantais n'a pas de version papier, il est publié uniquement en pdf, toujours fait à la main, biodégradable, copyleft pour ses contenus comme d'hab....

L'ÈRE DES CONS FINIS

Ils font de la fausse neige pour piste de ski, veulent des fausses vagues pour faire mumuse en pleine cambrousse. Ils ont truqué le sable de La Baule en pompant l'eau de mer sous la plage pour la recracher en mer. Sans parler des patinoires de plein air, des parasols qui chauffent dehors aux terrasses des bars, des vignes qu'on...

Crache-neige à cash

Y aura-t-il de la neige à Noël ? Pas sûr, mais l’industrie du toc y pourvoira. Quand le climat contrarie l’économie, il suffit de forcer la main à la nature récalcitrante. Qu’importe le prix. Les montagnes chopent de moins en moins le blanc manteau du général Hiver. Les fenêtres de froidure sont plus courtes. Pas grave. On fait...

La traite des patinoires

La glace de Noël brave le climat des Trouducs de Bretagne, et on patine dans la semoule. Il ne gèle pas à Noël ? Pas grave, on fait des patinoires de plein air, éphémères, quinze jours cours Saint-Pierre à Nantes, autant à Clisson et Ancenis, un mois à Saint-Nazaire, un mois et demi à Châteaubriant. Même s'il y a déjà des...

Sauve qui peut la plage

Après avoir baladé du sable, La Baule pompe et recrache de l’eau de mer. En mer. Y a plus de sable sur la plage ? Pff, on en remet. En 2003, La Baule a affrété des norias de camions pour regarnir sa plage sur trois kilomètres : plus de 315 000 m3 de sable avaient été piqués en face, sous l’eau, puisés au...

Chaufferettes des quatre-saisons

La solution pour éviter la récession : généraliser les parasols chauffants, toute l’année, H24. Les rendre obligatoires. Un marché énorme. À contre-courant de cet essor économique, Rennes interdit début 2020 les parasols chauffants et les braseros à gaz aux terrasses des bars et restos. Ces chaufferettes en extérieur...
1 2